Le mal-être des footballeurs en Chine

.

Drogba. Barros. Anelka. De grands noms qui font désormais partie du paysage footballistique chinois et non plus européen. Ce paysage si atypique qui n’est pas toujours facile à supporter, preuve en est avec le souhait de départ de Drogba (refusé par la FIFA, il devra continuer de jouer au football en chine).

.

Didier drogba, joueur du shanghai Shenghua 2012

.

Mais pourquoi les joueurs ne se sentent pas à leurs places ici ? Quelles sont les raisons qui les amènent dans un réel mal-être ? C’est ce que nous allons étudier ensemble dès maintenant.

.

1)       Le niveau du championnat

Tout d’abord, on peut se poser des questions sur le niveau du championnat en lui-même, et, intrinsèquement, des coéquipiers des grands joueurs en question. Qu’on se le dise, le niveau du championnat est faible en Chine, même si ce dernier se relève depuis quelques années notamment grâce au nouvel espoir du foot chinois. Mais le fossé reste important entre la Super League chinoise et les championnats européens, ce qui reste troublant pour les joueurs ayant évolué au sommet du niveau européen, comme en ligue des champions.

.

2)       La vie en Chine

En venant ici, les joueurs ne se rendent pas forcément compte du fossé culturel qu’il existe entre l’Europe et la Chine, quand bien même la richesse est présente. Peu importe le niveau de vie que l’on a, on verra toujours des personnes cracher par terre régulièrement, on ne mangera pas vraiment les mêmes produits, on ne pourra donc pas profiter de la culture européenne à laquelle on est habitué.

.

3)       Problèmes liés au club

Un autre gros problème pour les footballeurs est directement lié aux clubs ou ils jouent. Par exemple, les joueurs du club de Shanghai de Drogba, ou les joueurs n’ont pas pu être payé pendant de nombreuses semaines et ont du se mettre en grève pour obtenir ces derniers. Ces mêmes joueurs doivent parfois assurer des rôles totalement inhabituels, à savoir gérer eux-mêmes l’entrainement, à l’image d’Anelka qui avait été pendant une période entraineur-joueur.

.

Football Chine

.

4)       La pression

De grosses pressions sont sur les épaules de ces joueurs Star payés à coup de millions d’euros, ces derniers doivent réussir plus que quiconque dans ce championnat et devant donc justifier leurs statuts et salaires exorbitants. Cependant, cela n’est pas toujours aussi évident dans la pratique, la preuve en est avec le fait que ni Drogba ni Anelka ne font partie des 15 meilleurs buteurs du championnat de la saison.

.

5)       Désintérêt en Europe et des médias chinois

Avec une telle distance physique et de niveau entre l’Europe et la Chine, très peu de médias s’intéressent aux joueurs exilés en Chine. Ces joueurs qui étaient de façon hebdomadaire à la tête des journaux occidentaux ne le sont désormais plus, mais ils ne font aussi pas partie de l’intérêt des journaux chinois qui ne sont que peu intéressés par le domaine du foot. Ce dernier point semble être en train de changer, grâce au nouveau président chinois.

Ces 5 points remettent en question l’intérêt de nombreux joueurs de rester en Chine, mais cela n’empêche pas d’autres de profiter de la Chine et de ses aspects si attrayants.

Un tel mal-être peut-il être compréhensible malgré les salaires et la qualité de vie que les joueurs de foot peuvent s’offrir ici ?

Découvrez les dernières actualités du Foot Chinois
.
Olivier VEROT
Marketing Foot Chine