Les consommateurs chinois préfèrent-ils acheter local ou étranger ?

Chine : le second plus gros consommateur de produits high-tech

La Chine est le second marché au monde le plus gros consommateur de produits technologiques, derrière les États-Unis. Le pays est alors en ce moment partagé : est ce que les consommateurs locaux doivent soutenir l’économie de leur pays en achetant du « Made in China » ou au contraire acheter ce que bon leur semble être le mieux ?

Capture d’écran 2015-06-26 à 13.52.38

Selon le président de Consumer Electronics Association (CEA) et le chef exécutif Gary Shapino, le pays s’attend d’ailleurs à devenir le plus gros consommateur de technologie en 2016 dépassant les États-Unis grâce au puissant pouvoir d’achat local et du développement rapide du secteur de l’innovation du pays.

Qu’est ce que le CEA ?

CEA est l’acronyme pour Consumer Electronics Association. CEA est l’organisateur du Consumer Electronics Show (CES), un des évènement pour l’high-tech et l’innovation le plus attendus dans le monde entier. Cet événement se tient chaque année à Las Vegas.

U472P886T1D166907F12DT20150526151104

Cette année, cet événement s’est déplacé à Shanghai. Ce fût la première fois qu’il se déroula en dehors des États-Unis. D’ailleurs, cette fois-ci également, un sondage fût organisé concernant le comportement des consommateurs chinois au niveau de la technologie moderne.

Le patriotisme des chinois

Selon 59% des personnes interrogées, acheter du « Made in China » serait un bon moyen de soutenir l’économie du pays. Ceux qui se considèrent patriotes devraient alors le faire.

Capture d’écran 2015-06-26 à 13.56.39

Au contraire, selon 58% des personnes ayant répondu au sondage, acheter Apple ou Samsung n’aura aucun réel impact sur l’économie chinoise puisque la plupart de ces produits technologiques sont en réalité produits dans le pays même.

Le directeur des recherches de marché pour CEA, Steve Koenig a alors cité la phrase d’une femme interrogée : « La Chine est mon pays de naissance. Acheter des produits de mon pays pourrait aider à stimuler la demande locale du pays. Je vais essayer de faire ma part du marché bien que mes efforts seront insignifiants. »

Le « Made in China » monte en qualité

1335254867656_1335254867656_r

À l’opposé, il a cité alors une autre femme qui a dit le contraire de la précédente : « Je ne me soucis vraiment pas du pays d’origine des produits high-tech que j’achète. » Selon elle, ce qui importe le plus c’est la qualité du produit et non pas la provenance.

Les éléments clés dans la prise de décision

Selon les réponses obtenues pour le sondage, les inconvénients majeurs lorsque l’on achète du « Made in China » sont une qualité inférieure, des produits moins innovants et un manque de différenciation. C’est pour cela que selon les chinois, quand on parle de qualité, les entreprises étrangères ont un avantage.

quality-policy

Le prix joue aussi un rôle important dans les décisions d’achats prisent par les consommateurs chinois. En effet, selon 73% des personnes interrogés, les produits « Made in China » sont souvent moins chers que les produits étrangers. C’est pour cette raison que le prix est un facteur clé dans les décisions d’achats des produits locaux à la différence des produits étrangers.

price-cut

De plus, selon les réponses obtenues au sondage, le soit-disant « achat patriotique » est aussi un aspect important lorsque les chinois décident d’acheter des produits high-tech, tout comme l’âge des consommateurs. En effet, concernant les consommateurs dans leurs 30 ans, 66% d’entre eux préfèrent les marques internationales car ils ont l’impression de servir un « symbole de status ».

La censure pour repousser la concurrence étrangère

Les présidents administratifs Xi Jinping et Li Keqiang souhaitent voir davantage de contrôle au profit de l’idéologie en utilisant une propagande nationale pour parfois déjouer l’importance des technologies et des produits étrangers.

Capture d’écran 2015-06-26 à 14.15.03

Dans le pays dit « communiste », de nombreux services techniques étrangers ont été censurés comme Facebook et Twitter depuis 2009, juste après les Jeux Olympiques de Beijing en 2008. Cette censure a aidé les clones chinois de ces services étrangers à prendre de l’ampleur.

De plus, les créateurs de téléphonie mobile chinois se sont retrouvés très demandés afin de développer des applications et des services en ligne tels que Weibo. Weibo est un site de micro-blogging appartenant à Sina, le portail en ligne leader en Chine.

Weibo china social medias

Steve Koeing, directeur des recherches de marché pour CEA a dit que la Chine et les entreprise étrangères devraient apprendre de ce sondage sur comment gagner les coeurs et les esprits des consommateurs chinois, surtout concernant les smartphones, les télévisions et dans le même secteur, le commerce des technologies portatives. Plusieurs analystes politiques chinois ont d’ailleurs noté une récente tendance vers le nationalisme en Chine. Alors est ce que le « Made in China » va prendre la même ampleur que le « Made in Germany» ?

Affaire à suivre !

Pour plus d’informations sur le business en Chine, suivez nous sur twitter ou sur Linkedin

Marketing Chine