– L’imprimante 3D, un véritable phénomène en Chine.

Comme un peut partout dans le monde, l’imprimante 3D, est une véritable révolution qui à tendance à se banaliser, surtout en Chine.

Nous pouvons désormais modéliser en 3D presque tout.

En Chine, c’est devenu un business, tel que maintenant, ils utilisent l’impression 3D pour le logement, des maisons, et plus récemment un immeuble.

Un cabinet d’études Lux Research publie un nouveau document sur les tendances du marché de l’impression 3D en Chine. Le rapport estime que les expéditions d’imprimantes 3D chinoises devraient s’accélérer au taux annuel moyen de 34% d’ici 2018.

imprimante_up_pp3dp

 

 

 

L’imprimante la Up ! Plus 2 du fabriquant chinois PP3DP est un des modèles destinés au grands publics est l’un des plus vendus. http://up3d.com/

 

-Impressionnant : La chine imprime en 3D maisons et immeubles.

La Chine qui se veut impressionnant à réussit l’année dernière à imprimer en 3D des maisons et pour moins de 3500 euros. Avec une imprimante 3D adéquate, la Chine à réussit un pari fou, et si cela se concrétise dans les années à venir, avec des imprimantes de plus en plus performantes et petites, la Chine sera sans contestation le leader mondiale dans le domaine.

maison_troisd

Maison faite par une imprimante 3D.

Voir la vidéo : https://youtu.be/SObzNdyRTBs

impression_3d_immeuble

1er immeuble réalisé par une imprimante 3D.

imprimante_maison

L’imprimante pour les maisons en 3D

 

– L’imprimante dans la médecine

Dans certains films de sciences-fictions reproduire un organe, un membre était dans la limite de l’imaginaire, l’irréel, certains chercheurs américains, ont réussis à rendre le rêve une réalité, ils ont réussis à imprimer des organes tel que le cœur en 3D et d’autres membres du corps humain.

EN 2014, un bébé américain a été sauvé par un cœur imprimé en 3D et quelques mois plutôt c’était une copie d’une prothèse trachéale qui l’a sauvée également.

. L’imprimante 3D, technicité :

extrusion_of_hexagon

Selon le procédé une panoplie de matériaux peut être utilisée : le plastique (ABS), la cire, le métal, le plâtre de Paris, les céramiques et d’autres encore.

Impression tridimensionnelle où plus couramment appelé Impression 3D, est un procédé de prototypage rapide et de produire un objet réel. Pour de tel procédé, l’utilisateur dessine l’objet sur un écran avec un outil Conception assistée par ordinateur (CAO).

Le fichier 3D obtenu est envoyé vers une imprimante spécifique qui le découpe en tranches et dépose ou solidifie de la matière couche par couche pour obtenir la pièce finale. Les buses utilisées, qui déposent de la colle, sont d’ailleurs identiques à celles des imprimantes de bureau. C’est l’empilement de ces couches qui crée un volume.

La technologie la plus utilisé reste la FDM (Fused Deposition Modeling).

Cela consiste à faire fondre un filament de matière synthétique (généralement du plastique type ABS ou PLA) à travers une buse (un extrudeur) chauffée à une température variant entre 160 et 270 °C . Un petit fil de plastique en fusion, d’un diamètre de l’ordre du dixième de millimètre, en sort. Ce fil est déposé en ligne et vient se coller par re-fusion sur ce qui a été déposé au préalable. Le Fused Deposition Modeling est une marque déposée par l’inventeur de la technologie de dépôt de filament en fusion, Stratasys.

bobine-de-filament-3d-abs-bleu-3mm-esun-1kg

Exemple de filament ABS pour imprimante 3D

Témoignage du fondateur de Atwim « Si l’Europe, et les Etats-Unis ont bien compris l’intérêt de l’imprimante 3D, c’est bien la Chine, qui est la plus performante dans ce domaine. Les entreprises chinoises du secteur pourraient représenter plus de 1,2 milliards d’euros d’ici trois ans et si la tendance est est à croire d’ici 5 ans, elle pourrait presque doubler soit près de 3 milliards de dollars. »

 

Article proposé par Anthony