La chirurgie esthétique est désormais la 4e dépense des foyers chinois

 

Incroyable news que l’on a du mal à vérifier… la chirurgie esthétique serait la 4e dépense des femmes en Chine.

  • Refaire son visage pour avoir un meilleur futur, c’est le pari que font de plus en plus de jeunes avant leur entrée sur le monde du travail.
  • Débrider les yeux, allonger le nez, augmenter la taille des seins ou allonger les jambes, tout est possible en Chine aujourd’hui.
  • Se faire refaire la poitrine pour être plus séduisante.

Des opérations très prisées par les jeunes Chinoises et par leur famille qui n’hésite pas à les offrir à leur progéniture pour leur donner toutes les chances de réussir dans la vie.

 

Dans cette société où l’apparence compte de plus en plus, une opération de chirurgie esthétique est en effet, considérée comme un atout pour avoir un bon travail ou un bon mari.

Voir ancienne analyse sur le sujet

On trouve d’ailleurs sur l’Internet chinois un nombre important de jeunes filles avec un visage fin, de grands yeux, de longues jambes et une poitrine anormale pour des asiatiques.

Photos d’exemples trouvées sur Baidu.

chirurgie chine

chirurgie esthétique chine

 

chirurgie chine esthétiquechirurgie platique chine

Ou encore la star de Hong Kong Angela baby

angela baby

Mais l’absence de contrôle a favorisé l’essor d’offres alléchantes, à bas prix et à forte dose de danger. Partout dans les villes chinoises, des petites annonces abondent sur les murs, les poteaux et dans les boîtes aux lettres proposant des remodelages, transformant la grenouille en princesse.

Impossible de dresser le bilan des ces opérations, en cas de soucis, un accord à l’amiable et moyennant finances est trouvé entre la victime, sa famille et le médecin douteux.

L’affaire Wang Bei

Mais le décès de Wang Bei, une starlette de l’émission Super Girl en 2005, a mis ces pratiques sur le devant de la scène.

Wang-BeiElle se faisait « polir les os du visage » dans la province du Hubei quand sa mâchoire s’est mise à saigner. La jeune femme est morte étouffée, selon Xinhua.

Voir plus d’informations dans cet article.

La mère de Wang Bei qui subissait la même opération dans la pièce à côté, n’a pas eu de soucis.

La petite notoriété de Wang Bei a poussé les autorités à lancer une enquête, mais seulement au niveau local.

Or selon l’Association de chirurgie esthétique, trois millions de personnes se font opérer chaque année dans le pays. 200.000 personnes travaillent dans ce domaine qui produit un revenu annuel de 1.800.000 euros, toujours selon les chiffres officiels.

Un chiffre sans doute sous-estimé mais déjà suffisamment important pour inquiéter les autorités médicales.

« La demande augmente et des médecins qui n’y connaissent rien se lancent dans la chirurgie, c’est risqué et irresponsable » explique un docteur Chinois.

Une file d’attente de vingt mètres s’étend jusque devant l’hôpital le plus réputé de Chine pour ses opérations de chirurgie esthétique. Dans la foule, on trouve des jeunes visages  plein d’espoir, et d’un peu nerveux en même temps.

 

 

« Un beau visage, et un bon score au gaokao »

Selon Hu Lan, chef du service des consultations à l’hôpital Badachu, l’opération des paupières coûte 4000 yuans (436 euros). C’est la moins coûteuse parmi les opérations du visage.

« Comme on est un hôpital public, tous les frais sont transparents et ils ne bougent pas. On est moins cher que beaucoup d’instituts privés », explique-t-elle.

Bei a déjà dépensé 24 000 yuans (2632 euros) pour ses yeux et son visage. Elle se sent chanceuse d’avoir des parents qui la soutiennent. « Ils sont complètement d’accord. La première fois ma mère m’a accompagné. Là ils me laissent venir toute seule. Ils ont confiance en moi, en les médecins et en ce genre d’opérations, même s’il s’agit de refaire mes seins », assure-t-elle.

Pendant les vacances, outre des étudiants comme Bei, des lycéens en dernière année sont aussi au rendez-vous. Tous ont l’espoir de commencer une vie plus belle, soit au travail, soit à l’université.

« On a constaté un pic le 10 juin, juste après l’Examen national d’entrée à l’université (gaokao), se souvient Hu Lan. Avec un beau visage et un bon score au gaokao, ils auront sûrement de la place dans un marché aussi concurrentiel que celui d’aujourd’hui ».

« Il y a aussi de plus en plus de garçons d’une vingtaine d’années qui viennent pour se faire élargir le pénis, remarque Hu Lan. Ils font plus attention qu’avant à la qualité de leur vie sexuelle« .

Un marché en plein essor

Au mois de juin 2011, 63% des patients en chirurgie esthétique à Pékin étaient étudiants. Et ce phénomène n’est pas isolé.

« Nous avons constaté une montée du nombre des consultations des étudiants pendant les vacances, mais aussi sur le plan plus global de ces dernières années », explique Han Xiaoru, chef du service Stratégie d’Ever Care, la plus grande chaine de cliniques privées d’opérations de chirurgie esthétique de Chine.

Pour séduire les jeunes étudiants, Ever Care leur offre 10% de réduction, et organise même des circuits touristiques à la journée pour les provinciaux. Certains autres instituts permettent même de payer les frais par crédit.

Mais pour Xia Lei, consultant et sociologue, le marché sera encore plus attirant dans dix ans. « Quand les générations 80 et 90 deviendront le pilier de la société, le marché sera encore plus grand et intéressant. Parce que ces gens sont nés après l’apparition des opérations de chirurgie esthétique, donc ils y sont habitués», explique-t-il.

Selon le Ministère de la Santé, en 2009, trois millions de Chinois ont fait une opération de chirurgie esthétique, alors que plus que 50 000 instituts ont été ouverts en Chine. « En ce moment, le nombre d’opérations augmente de 100% chaque année », écrit Ma Xiaowei, vice ministre de la Santé, dans un rapport daté de 2010.

Mais cette expansion n’est pas sans danger, car de nombreux médecins incompétents pratiquent dans des cliniques sans certificat, au mépris de la sécurité.

esthetique Chine

Aujourd’hui les conditions ont bien changées

Cette mésaventure a profité à l’expansion des pays voisins, la Corée du Sud Championne du monde, la Thaïlande et les USA.

Par exemple voici une publicité marrante pour une société à Hong Kong… ici

Chirurgie publicité

Ce marché reste en plein Boom et reste un marché très porteur.

Les clients se renseignent énormément online avant de prendre une décision et de choisir leur clinique.

La eReputation du médecin et de l’établissement joue un rôle clé dans le choix du patient.

 

Marketing Chine