Aujourd’hui nous avons le plaisir de recevoir la fondatrice de la Maison de la Chine, Patricia Tartour qui nous fait partager son expérience d’entrepreneur et sur la Chine.

 

1-Pouvez vous vous présenter ?

Avec ma licence d’histoire et de géographie en poche, je découvre l’Empire du milieu en octobre 1975. Je commence tout juste à participer à des voyages en tant que guide et à ce moment j’embarque avec quelques privilégiés pour la Chine. En arrivant à Pékin, c’est une autre planète que je découvre à cette époque. Les avenues sont très larges et complètement désertes. Des portraits géants de Staline, Karl Marx, Engels, Lénine et Sun Yat Sen sont alignés au cordeau Place Tian An Men, la plus grande place du monde.  Et pourtant c’est un véritable coup de foudre. J’ai passé les années suivantes à arpenter le pays et à l’explorer en profondeur. J’ai par la suite mis à profit mon expérience du pays pour bâtir ce qui deviendra La Maison de la Chine en 1991 dont je suis toujours la PDG. (+ engagement autour de restaurations de lieux emblématiques, création du quai Branly, Unesco… )

 

 

2-Pouvez vous présenter votre entreprise ?.

Après avoir participé au développement de Voyageurs du Monde en tant qu’associée, j’ai créé le Groupe Maison de la Chine et de l’Orient :

  • Création de la Maison de la Chine en 1991
  • 1992 de La Maison de l’Indochine
  • 1993 de La Maison des Indes et de la Maison des Orientalistes
  • 1998 de La Maison des Amériques
  • 2012 lancement de wiknd.com dédié aux courts séjours d’exception
  • 2013 lancement de Fazhongzhijia et création d’un site portail Lesmaisonsduvoyage.com (notre marque ombrelle)

 

Nous ciblons des clients qui recherchent un voyage sur mesure. Que ce soit pour des voyages individuels, des petits groupes d’amis ou des voyages corporate exigeants.

 

Aujourd’hui nous faisons voyager plus de 14 000 personnes par an pour un CA de 40 millions d’euros.

105 collaborateurs travaillent au sein de notre groupe.

 

3- Aujourd’hui quelle maison du voyage remporte le plus grand succès auprès du public français ?

C’est toujours La Maison de la Chine. Historiquement c’est avec elle que tout a commencé. Aujourd’hui c’est toujours elle qui réalise le chiffre d’affaires le plus important et qui représente 18% de notre chiffre d’affaires global.

 Leur site : http://www.maisondelachine.fr/

maison de la Chine

 

4-Comment avez créé votre société, pouvez vous nous expliquer votre concept de base?

En 1991, année de lancement de La Maison de la Chine, nous étions une toute petite équipe de 4 personnes (Joséfa Casado, Christel Chabaud et Christel Choupot), plus soucieuse de faire partager un vécu riche d’expériences et de passions que d’observer les règles usuelles du marketing. A l’époque, notre support écrit ne ressemble pas aux habituelles maquettes avec une place importante pour les photos, notamment de grands noms comme Marc Riboud.

Les autres Maisons, ont été le fruit de rencontres, d’opportunités que nous avons su saisir et faire prospérer.

Nous avons subit plusieurs crises, liées aux évolutions politiques mais aussi aux contraintes météorologiques, mais dont nous nous sommes relevées, grâce justement à cette diversité de destination et à l’effort de tous les collaborateurs.

 

 

5-Pourquoi avez vous décidé de créer votre propre société de voyage ?

Je souhaitais développer un nouveau style d’agences de voyages basé sur un lieu accueillant évoquant le voyage, des experts de la destination désireux de partager leur passion, des activités culturelles autour du voyage. Faire que le voyage ne soit plus un instant précis dans la vie des gens, mais qu’il s’anticipe et se prolonge par le biais de nos différentes propositions.

 

 

6-Aujourd’hui comment la maison des voyages se distingue de ces concurrents ?

  • Notre agence se caractérise par des équipes d’experts. Nos conseillers voyages et nos équipes de production sont rompus au terrai un et spécialistes d’une destination.
  • La deuxième caractéristique importante c’est l’offre faite au voyageur.  Elle englobe l’avant et l’après voyage à travers conférences, expositions, rencontres avec des auteurs, nous sommes les premiers à avoir proposé ce concept qui concerne nos différentes marques.

 

7-Pouvez vous nous parler de votre entité en Chine Fazhongzhijia, qui est positionnée sur le marché inverse, « les touristes chinois »

Fazhongzhijia a été lancé à Pekin en Avril 2013 pour offrir des voyages à la nouvelle clientèle chinoise souhaitant découvrir ou redécouvrir la France. Nous leur proposons des voyages sur-mesure, inspirés par l’art de vivre à la française au meilleur rapport qualité-prix. Nos équipes franco-chinoises, bilingues et bi-culturelles sont présentes dans notre bureau de représentation à Pékin pour répondre aux demandes de nos clients et à Paris pour concevoir et organiser leurs voyages.

Voir le site http://fazhongzhijia.com/

 fazhongzhijia

8-Aujourd’hui, que recherchent ces voyageurs chinois qui font appel à vos services ?

Nos clients: Entreprises, écoles, maisons de ventes, individuels recherchent nos recommandations en tant qu’agence française, car nous possédons une gamme sans cesse renouvelée de suggestions de visites, restaurants en phase avec la mode et l’actualité. Par ailleurs notre réseau parmi les institutionnels, les artistes ou tout simplement nos proches localisés sur tout le territoire français nous permet de fournir non pas des simples circuits de voyages, mais des expériences riches d’enseignement et de rencontres. Notre bi-nationalité nous permet d’adapter aux mieux les demandes de nos clients chinois concernant leurs voyages en France.

 

9-Quelles sont les grandes préoccupations de ce type de voyageur ?

De plus en plus, l’authenticité de leur voyage, le fait de vivre une expérience unique à l’opposé des voyages standardisés et trop rapides sur des circuits multi-destinations. Les familles en particulier sont à la recherche de voyages enrichissants et éducatifs pour leurs enfants, les groupes d’amis aiment partir en auto-tours, ce qui leur permet d’avantage de liberté.  Il faut savoir leur proposer des contenus sophistiqués, tout en maintenant les fondamentaux que sont le shopping et la possibilité de faire de bonnes photos car le voyage à l’étranger sert aussi de marqueur social. Concrètement, le service, l’assistance pendant le voyage de la part de l’agence restent essentiels, de la meme façon que l’ accès à internet sur toute la durée de leur voyage ou des hébergements confortables. Les groupes d’affaires sont quant à eux très en demande de prestations à forte valeur ajoutée: rencontre avec des officiels, ouverture de lieux privés sans être forcément luxueuses.

 

10-Comment voyez vous le marché émetteur du tourisme en Chine dans les 5 prochaines années ?

Avec 100 millions de touristes chinois prévus pour 2020, ils seront présents partout. Les liaisons aériennes directes vont se multiplier vers et depuis de plus en plus de villes chinoises. Les individuels seront de plus en plus autonomes mais toujours en demande de nouvelles expériences, plus rares et plus exclusives mais aussi plus actives:  les sports d’hiver et les sports nautiques (surf, plongée, planche à voile…) les randonnées à vélo…  leurs attentes vont se rapprocher de la notion de développement durable et les voyage type séjours émerger petit à petit dans la masse des circuits itinérants. Le shopping vintage, l’hébergement chez l’habitant au plus près d’une nature préservée peuvent devenir très attractifs pour les chinois dans les années à venir.

 

Merci pour ces informations.

Olivier VEROT 

Marketing Chine