Hong-Kong lutte contre les déchets sur son territoire. Dernièrement, elle a lancée une campagne anti-déchets, campagne originale, visant à interroger la population sur ce problème écologique.

La création d’un visage numérique

La nouvelle campagne anti-détritus de Hong-Kong, « le visage des déchets », fera sûrement réfléchir les piétons deux fois avant de jeter leurs déchets sur le sol. Le projet analyse de l’ADN à partir de morceaux d’ordures qui jonchent les lieux publics, afin de créer un visage numérique qui est affiché ensuite à travers toute la ville, mettant ainsi le visage des pollueurs au grand jour.

face-of-litter1

La campagne « le visage des déchets »

« Le visage des déchets » a été lancé l’année dernière pendant la journée mondiale de la Terre, dans le cadre de l’initiative de nettoyage de Hong-Kong. Ce projet vise à sensibiliser la population envers les détritus dans la ville et les incite à changer leur comportement. L’agence de communication Oglivy & Mather Hong Kong, qui participe à cette campagne, envoie des échantillons de déchets trouvés dans les rues, à la société américaine Parabon Nanolabs.

La récolte des données

Collecte de chewing-gum jeté, de mégôts de cigarettes, de tissus,…Pour traiter ces échantillons, Parabon utilise Snapshot, permettant de lire l’information génétique de chaque échantillon. Avec ces données, on peut prédire avec précision la couleur des yeux, des cheveux, la couleur de la peau, la forme du visage et même les taches de rousseur. L’âge, qui est un élément important pour former un visage précis, ne peut pas être prédit par l’ADN seul, mais il est déterminé également par une combinaison d’autres facteurs tels que l’emplacement du déchet et l’objet lui-même.

Après la construction des visages des pollueurs, ils sont utilisés pour créer des affiches « personnes les plus recherchés » afin que les pollueurs soient retrouvés dans les zones à fort trafic, dans les métros ou encore sur les lieux « de la scène de crime ».

face-of-litter3

Cette technique de création virtuelle d’un visage a également été utilisé pour une appli destinée à essayer des vêtements. Plus d’informations ici.

Sensibiliser la population

« C’était destiné à provoquer un débat pour créer un changement social positif pour la population de Hong-Kong. Nous espérons que la perspective de cette nouvelle idée sera suffisante pour faire réfléchir les gens sur les déchets », a déclarée Lisa Christensen, PDG et co-fondatrice de l’ONG Hong-Kong Cleanup. « Malheureusement, nous souffrons d’un sérieux problème de mentalité, les gens pensent qu’une personne ramassera derrière eux et cela doit absolument être changé ».

recyclage-chine

Les amendes mises en place par Hong-Kong, allant jusqu’à 1500 dollars hong-kongais, n’ont pas suffi à réduire les 16 000 tonnes de déchets déversés dans les rues chaque jour. La technique de l’humiliation sera peut-être prise en compte à Shanghai, où la majorité des habitants ont déjà déclarés qu’ils étaient en faveur d’amendes sur les déchets présents dans les lignes de métro.

Regardez cette vidéo pour la campagne anti-déchets de Hong-Kong :

Pensez-vous que cette campagne dissuadera les gens de faire attention à leurs déchets ? Quelle réaction suscite ce projet en vous ?

Pour sensibiliser sa population, Hong-Kong peut miser sur une stratégie digitale, permettant ainsi d’apparaître en tête sur les moteurs de recherche et de se faire connaître via les réseaux sociaux. Les chinois sont attirés par le contenu multimédia et ils sont très connectés via les réseaux sociaux. Ainsi, il est possible de plus communiquer par le biais du marketing digital. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Lire aussi :

Marketing Chine