En préparation de leur grand spectacle de mode, la marque de luxe Dolce & Gabbana a réalisé de nombreuses Ads sur les reseaux sociaux afin de promouvoir leur soirée qui devait se dérouler à Shanghai ce mercredi soir. Malheureusement, ces derniers n’ont pas utilisé le bon moyen de promouvoir leur événement sur les réseaux sociaux chinois. En effet, quelques heures seulement avant le spectacle Dolce & Gabbana a été accusée de racisme et l’événement a été annulé, selon le compte officiel de la marque de luxe Weibo.

Dolce & Gabbana s’est ainsi trouvée impliquée dans une controverse à propos d’une série de mini- vidéos diffusées sur les réseaux sociaux. Au moment même où le report était annoncé, un certain nombre d’invités de marque avaient déjà annoncé qu’ils ne participeraient pas au spectacle. Cette controverse, due à une série de trois mini-vidéos montrant un modèle asiatique qui a du mal à manger une pizza italienne avec des baguettes. Les vidéos ont été créées pour promouvoir « The Great Show », présenté par la maison de haute couture comme un « hommage à la Chine ».

La première « mini vidéo », publiée dimanche, montre en effet un modèle vêtu d’une robe rouge à sequins qui tente de manger une pizza entière. Elle essaie de manger la pizza avec des baguettes avec le son d’une musique stéréotypée chinoise en arrière-plan, avant qu’un narrateur ne donne des conseils apparemment condescendants tels que « n’essayez pas d’utiliser les baguettes comme des couteaux » et « utilisez simplement vos baguettes comme des pinces ».

Dans la deuxième et troisième mini-vidéo, le même modèle essaie cette fois-ci de manger un cannoli et un bol de spaghettis. Le narrateur semble mal prononcer le nom de la marque, et il semble se moquer de la façon dont les Chinois disent « Dolce & Gabbana ».

 

Toutes les vidéos ont été postées sur Weibo juste quelques heures avant le début du spectacle.

Certains internautes chinois ont mal réagi à la controverse. Certains d’entre eux décrivent cette série de vidéos comme « extrêmement raciste » et ont été créées dans le but « d’attirer l’attention du public, voire de la rage, à des fins de publicité et de profit ». Le message décrit ce Ad comme « à la fois pitoyable et irrespectueux ».

Un article de WeChat partagé par la société a déclaré qu’il y aurait « une piste brillante, un style moderne et des superstars glamour ». Mais un grand nombre de célébrités ont annoncé qu’elles se retireraient de l’événement.

En réaction à cette controverse, Gabbana et la marque de luxe ont eux aussi posté une série de messages sur Instagram, affirmant que leurs comptes avaient été piratés, le designer italien collant les mots « not me » sur des images du prétendu échange.

 

Malheureusement, cela ne suffit pas au public chinois.

En Conclusion:

Une mauvaise Ads + mauvais Commentaires peuvent gravement ruiner votre réputation en Chine. Que vous soyez une grande marque de luxe, vous devez toujours prendre soin de votre image et garder à l’esprit que les consommateurs chinois sont complètement différents du reste du monde.