Des chercheurs chinois qui deviennent Maman panda

.

Vous ne rêvez pas, ce n’est pas l’effet Halloween en Chine, des chercheurs chinois ont mis au point des techniques avancées pour protéger la survie de l’espèce Panda.

Avec moins de 3.000 pandas géants à l’état sauvage, les chercheurs  chinois font tout ce qu’ils peuvent pour s’assurer que le joli mammifère ne disparaisse pas, y compris se faire passer eux-mêmes pour des Pandas, voilà de quoi faire du buzz!

.;

 

Le principe est simple, les écologistes chinois au Hetaoping Research and Conservation Center in Western China arborent des costumes de panda lorsqu’ils s’occupent des bébés dans le centre.

 

.

La raison à cela est de s’assurer que les bébés soient entourés de leur propre espèce et non d’humains afin de recréer leur environnement naturel. Les scientifiques espèrent ainsi que les animaux seront en mesure de s’adapter plus facilement quand ils seront relâchés et devront se débrouiller par eux-mêmes à l’état sauvage.

A première vue l’expérience réalisée sur les Pandas élevés par les humains semble désastreuse. En effet, en 2006, un panda de cinq ans, Xiang Xiang, qui semblait pourtant en bonne santé a été retrouvé décédé quelques mois seulement après sa remise en liberté à cause d’un affrontement avec un groupe de pandas sauvages…

.

 

 

.

Les scientifiques ont avancé l’hypothèse que les pandas sauvages auraient senti quelque chose de différent concernant le panda Xiang Xiang, et cela serait dû au fait qu’il ait été élevé en captivité. S’habiller comme un panda géant n’est pas un gage de réussite, l’efficacité de ce procédé n’étant à l’heure d’aujourd’hui pas scientifiquement prouvée, mais les chercheurs, désespérés sont prêts à essayer..

.

 

 

.

Le nombre de pandas géants s’est considérablement réduit au cours de la dernière décennie, en grande partie à cause de la perte de leur principale source de nourriture, le Bamboo, qui ne peut maintenant être trouvé que dans quelques forêts en raison de la déforestation et des terres défrichées à des fins agricoles.

Il est également malheureusement bien connu que les pandas géants connaissent une période de reproduction difficile. Ajoutez à cela le fait que même quand un Panda donne naissance, les mères, souvent fatiguées et incapables d’assumer leurs petits, trop énergiques sont contraint de les abandonner. (lire l’enfant unique panda )

Tous ces facteurs ne font que nous faire prendre conscience de l’importance de l’étude de ces mammifères. En effet il est aujourd’hui crucial pour les chercheurs de trouver le moyen de rendre leur liberté à ces peluches vivantes en toute sécurité.

.

N’est-ce pas attendrissant ?  🙂

Quoi qu’il en soit, je souhaitais saluer cette innovante tentative qui j’en suis sûr fera très bientôt parler d’elle-même.

Lire aussi un panda très spécial

 .

Olivier VEROT

Marketing Chine