Une société chinoise nommée « petit livre rouge », a levé 10 millions de dollars. Nous allons voir dans cet article le nouveau concept de cette startup chinoise.

 

Pourquoi le petit livre rouge plait en Chine ?

 

 

Le petit livre rouge

Au début on pourrait croire, que le petit livre rouge serait un référencement du livre de Mao, de ses slogans, mais pas du tout, les consommateurs chinois les associent à des choses complètements différentes : Les achats en ligne de produits de luxe à l’étranger. Le Rouge en Chine signe de bonheur, de réussite comme les Hongbao (enveloppe rouge).

La société Xiao Hong Shu

La société appelée Xiao Hong Shu (petit livre rouge) en chinois et simplement « red » en anglais. Elle est très demandée pour les biens importés et on parle beaucoup d’elle sur les médias sociaux en Chine. Les 15 millions d’utilisateurs actifs inscrits auraient déjà succombé aux produits importés que propose le Cite (selon le communiqué). Les utilisateurs peuvent apprendre et partager des liens commerciaux, des prix discount, des voyages à l’étranger, leurs vécus & leurs expériences sur la plateforme « Red ». Les utilisateurs peuvent également parcourir des listes des marques les plus populaires, par catégorie. Grâce à l’affichage de leurs produits sur le site, les internautes peuvent partager les articles qu’ils ont acheté, y mettre des commentaires, l’aimer et peuvent la « pinté » (comme sur Pinterest) l’article.

Le site permet également aux consommateurs d’acheter directement via leur plateforme. En parcourant le site et selon l’action faite par l’utilisateur, il y a des informations qui apparaissent et qui guide le futur client. En allant quotidiennement sur le site, des messages de grandes marques de luxe apparaissent, telle que SK-II, Chanel, Givenchy ou encore Bulgari en pop-up. Dans une section du site web, il y a une liste de vente flash comme des nouilles coréennes par exemple.

Red-Flash-Sales

 

Les produits de Luxe importés

Le site peut remercier les taxes chinoises, qui permet aux consommateurs chinois d’acheter des articles étrangers à travers leur site web ou à l’étranger avec moins de taxes. 76% des achats du luxe ont été effectués en dehors de la Chine. Les clients, ont aussi peur de tomber sur des contrefaçon face au Daigou (Des vendeurs qui partent à l’étranger, achètent des marques et les revendent dans le pays moins cher). Les Sites d’e-commerces sont de plus en plus septiques à vendre des produits de luxe vis-à-vis des faux.

Voilà des exemples d’opération de Com de Xiaohongshu

OPeration CHine Solde