la Chine a encore des ressources de Croissance!

« Chaque année, je couche sur le papier quelques réflexions au sujet des marchés. Les sciences économiques affirment que les marchés sont imprévisibles. Cependant beaucoup d’entre nous s’essaient encore à quelques prévisions. » lance Andy Xie, économiste en chef de la branche Asie Pacifique de la banque américaine Morgan Stanley dans une colonne de Caixin.com.

 

Extraits :

« Entre 2009 et 2011, les économies émergentes, en particulier les BRIC, ont continué leur croissance après un bref krash en 2008, écrit le chroniqueur. De nombreux experts l’ont interprété comme un signe de découplage. Les économies émergentes ont tendance à croître plus vite que dans des pays développés. La question est de combien. Au cours de la période 2009-2011, elles ont connu une forte inflation, la dette augmentant plus vite que les revenus et, les actifs formant des bulles spéculatives, on ne distinguait pas de signes de durabilité. La croissance était due à une bulle de capitaux fébriles plutôt qu’à l’état naturel de l’économie. Cette bulle n’est pas sur le point d’exploser, comme cela s’est produit en 1997, parce que les grandes banques centrales desserrent encore leur politique monétaire. […]»

voyage Chine chiffres emarketing

Le taux de croissance dans les pays émergents a diminué de moitié en 2012

« D’un autre côté, poursuit-il, les bulles d’actifs dans les pays émergents sont devenues très importantes et demandent des capitaux spéculatifs pour continuer à grossir. Cette contradiction est à l’origine du refroidissement des économies émergentes. Les statistiques dans les pays émergents ne sont pas exactes. Les données du PIB en Chine et en Inde par exemple, ne reflètent pas leur ralentissement de 2012. D’après mes estimations, le taux de croissance dans les pays émergents a diminué de moitié en 2012 par rapport à 2011. »

La Chine doit viser la hausse de la productivité du travail

« Lorsqu’une économie émergente a, comme l’Inde, un faible stock de capitaux et un surplus de main-d’œuvre, l’inflation tend à être associée à des difficultés d’approvisionnement et à de l’inflation sur les matières premières. La Chine était dans cette situation il y a dix ans. La Chine a été en mesure d’investir massivement pour débloquer son approvisionnement et a pu adhérer à l’Organisation mondiale du commerce pour créer de la demande. La politique économique a conduit à une décennie de croissance rapide. Aujourd’hui, la Chine a épuisé le potentiel de croissance issue du surplus de main-d’oeuvre, de la construction d’infrastructures et de l’augmentation des exportations.

Pour la prochaine phase de croissance, elle doit viser la hausse de la productivité du travail par le biais de la montée en gamme des produits et de la technologie du côté de l’offre, et de l’augmentation de la consommation côté demande. Même si cette transition réussie, le taux de croissance sera beaucoup plus faible que par le passé, peut-être moitié moins élevé. »

gestion temps chine

L’Inde ne remplacera pas la Chine

« Même si l’Inde en a le potentiel, elle ne remplacera par la Chine en tant que moteur de croissance dans les années à venir, affirme Andy Xie. Le sujet Chine-Inde est vital pour les perspectives de croissance mondiale. Si ces deux pays ne peuvent fournir plus, l’économie mondiale restera enlisée. Les pays de l’OCDE ne sont pas capables d’une bonne croissance dans les meilleures conditions. Le vieillissement et le déclin de leur compétitivité les maintiennent dans une croissance de revenu par habitant proche de zéro. Le problème de la dette est un vent contraire de plus.

Les économies émergentes vont probablement connaitre, dans les prochaines années, des taux de croissance de 4 à 5 %. On observera des taux similaires pour les échanges en valeur dollars. C’est une vision optimiste. Le marché s’attend à une amélioration significative en 2013 par rapport une année 2012 déprimante. Je suis convaincu de l’inverse. Nous devons au contraire nous habituer à de faibles taux de croissance à l’avenir. »

Chine-Shanghai skyline at dusk-iStockphoto

 

Marketing Chine