Internet en Chine, un payage différent !

Internet en Chine est bien connu pour le fait que personne n’a accès à Facebook Twitter, Youtube ou même les services proposés par Google. C’est également bien connu qu’il y a un politique de censure en place qui étouffe toute sorte d’activisme ou opinion trop bruyante allant à l’encontre du Parti Communiste Chinois (CCP).  Par exemple il y a le cas de l’avocat Pu Zhiquiang. Il dirige un cabinet de 280 avocats, c’est un militant pour les Droits de l’Homme et un père aimant. Cependant de part ces activités qui allaient à l’encontre du régime il a été ciblé par la CCP. Il lui a été interdit de quitter le territoire Chinois, il a été sous surveillance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ainsi qu’assigné à résidence. C’était un leader d’opinion. Son compte sur Sina Weibo (le Twitter Chinois) a été banni et toutes ses publications  qui datées de 2013 et après ont été supprimées (c’est-à-dire depuis son post quelque peu piquant à l’encontre de l’ancien leader de la CCP (China city police) :  Zhou Yonkang.

Pékin à l’écoute des conversation Internet !

La Parti Communiste Chinois garde également un œil sur ce qu’il se passe sur les réseaux sociaux en Chine. Donc à cause d’une conversion, n’importe qui peut être accusé de diffamation à l’encontre du CCP et en subir mes conséquences. Le gouvernement Chinois a un accès privilégié aux réseaux sociaux et à l’Internet Chinois en général grâce à des « backdoors » spécialement créées pour cet effet.

Cependant afin de bien comprendre la Chine, il est crucial de prendre en compte d’où elle vient et dans quel contexte elle évolue.

 

Les Chinois et Internet, un développement qui nécessite du temps

La Chine c’est un pays de 1.3 milliard d’habitants ainsi que la première puissance mondiale devant les États-Unis.

L’introduction de la Chine dans le World Wild Web a pris plusieurs années afin de devenir l’Internet Chinois que nous connaissons aujourd’hui. Depuis 1987, il y a eu trois étapes majeures afin d’en arriver là. Le premier câble qui a établi la connexion entre la Chine et Internet a été installé entre 1987 et 1994. Il a donc fallu 7 années entières pour se connecter pour qu’ensuite il fut possible d’envoyer des emails avec l’Europe et l’Amérique du Nord.

cable_internet_world_modif540

 

En 1995 le nom de domaine « .cn » a été enregistré et mis en place pour la Chine. Durant la même année, la deuxième étape a été franchie quand l’Université de Pékin, l’Académie Chinoise et l’Université de Tsinghua ont mis en place une route dédiée aux données Chinoises ce qui a permis d’augmenter la vitesse de connexion par 64 kbps (Kilo Bits par seconde).

1995 c’est également l’année où Internet a été ouvert au commerce mais aussi au peuple Chinois. Depuis 1995 Internet a été de plus en plus accessible à la population et à la fin des années 90 il y avait plus de quatre millions d’utilisateurs en ligne en Chine. Moins de 30 ans plus tard il y avait 668 million d’internautes, soit un nombre d’utilisateurs multiplié par 168 et le nombre de personnes connectées ne cesse de croître.

Ces actions ont eu pour conséquences de donner accès à de plus en plus de Chinois à l’Univers d’Internet et surtout aux réseaux sociaux où les Chinois sont énormément actifs. Au regard de l’étude menée par Statista sur les réseaux sociaux en Chine, en 2017 il y aura plus d’un demi-milliard d’utilisateurs sur les réseaux sociaux comme les blogs, micro-blogs, les réseaux de networking et sur les réseaux d’achat en ligne. Cette gigantesque masse de personnes représentera à elle seule le nombre d’utilisateurs de toute l’Union Européenne.

La grande muraille de l’internet : un projet gigantesque !

grande muraille

La Chine a développé ses propres réseaux sociaux et a refusé l’entrée des compagnies étrangères sur le réseau Chinois. Elle a notamment officialisé ce blocage avec le « Great firawall» (Le Grand Pare-Feu) de 2014. Dans les faits, la Chine propose des équivalents des services proposés ailleurs mais 100% Chinois.

Par exemple il existe weibo , un réseau social très connu qui propose les mêmes services que Twitter, wechat moment ressemble énormément à Facebook. Ils utilisent wechat tous les jours (Wechat qui se dit « Weicin » en chinois) qui est une application qui permet, entre autres, d’envoyer des messages textes mais également de réserver de place d’événements, commander un taxi, payer sa facture d’électricité… Cette application est devenu si connue qu’elle a été exporté au niveau mondial et traduite dans plus de 18 pays.

Il est vrai que le Parti Communiste Chinois a la main mise sur pratiquement tout en Chine, cependant le gouvernement Chinois ne peut être en même temps partout et tout le temps compte tenu du fait de la taille du pays, du nombre de ses habitants et surtout pas sur Internet.

 

L’état chinois intervient sur le Web chinois 

Social-Media-Landscape

La Chine est un grand pays, et sa population est aussi grande et diverse que le pays en lui-même.

Pékin écoute, sait et intervient parfois.

L’importance des réseaux sociaux en Chine devient au fil des années, de plus en plus important et a un impact direct sur la politique du Parti. Cette nouvelle ère a permis de pousser les choses plus loin et d’engager des changements démocratiques et institutionnels. Différents types de sujets sont arrivés à germer sur les réseaux sociaux notamment sur Sina Weibo. Les utilisateurs avec des hobbies, des centres d’intérêts ainsi que des idées en commun peuvent maintenant se connecter entre eux sans problème même s’ils se trouvent à l’autre bout du pays. La question sur le climat ainsi que celui de la pollution de l’air font partis de ces sujets émergeant qui sont devenus populaires au niveau national. Donc en quelques minutes il est très facile de transmettre des messages qui peuvent être lus par des millions de personnes et toutes ces personnes peuvent interagir entre elles.

Ce qui peut être dit c’est que les réseaux sociaux chinois sont vraiment devenus importants, utiles et puissants. De nombreux sujets de conversation peuvent être traités en ligne par les Chinois sans vraiment craindre des « représailles » de la part du gouvernement.

Le fondateur de la grande muraille de Chine c’est lui Fan bingxing ! 
censure fondateur Chine

source

 

Est-ce que les discussions d’ordre politique ont leur place en ligne ?

censure

C’est une question que beaucoup de personnes extérieures à la Chine se posent et veulent avoir une réponse. Cependant les sujets politiques ne sont pas si populaires que ça en Chine. Pas non à cause de la pression gouvernementale, c’est plutôt par rapport au chinois eux-même.

Ils font leurs recherches, comparent les informations, posent des questions sur des microblogs et des blogs (Sina blog, Tencent), sur les réseaux sociaux (Kaixin, QZone), des médias ou des forums.

Afin de comprendre la Chine, il est important de différencier les sujets politiques du reste ou encore des intérêts personnels par rapport à ceux d’une nation tout entière. Les Chinois parlent de politique et du parti mais ce ne sont pas les principaux sujets que nous pouvons trouver sur la toile chinoise. La plupart des discussions et des recherches traîtent de sujets divers et variés comme la mode, les célébrités ou encore les styles de vie mais les discussions politiques ont moins d’importance en terme de volume.

Par exemple le top 3 des sujets sur Wechat sont « Funny Video », « Life Helper » et « Care for Gossip ». Ce sont les 3 sujets les plus vu mais aucun ne traite de la politique.

Où parle t-on de politique en Chine alors ?

La politique est un sujet sérieux et important en Chine mais c’est un sujet parmi des milliers entre 1.3 milliard de personnes. Des personnes extérieures à la Chine ont tendance à faire prédominer sur sujet de la politique du Parti Communiste Chinois. Cependant les Chinois utilisent notamment Internet à des fins personnels, autant qu’un Américain, un Européen ou un autre internaute dans le Monde.

 

Le Parti Communiste Chinois s’adapte et régule ! 

4 june tank man_modif

En Chine il y a des « Cyber-optimistes » et des « Cyber-pessimistes ». Avec le temps les Chinois ont appris à faire avec le gouvernement et notamment quand il est juste derrière eux car le Parti peut connaître tout ce qui se passe en ligne.

Les internautes chinois utilisent des stratégies pour contourner la censure!

Pour contrecarrer le Parti, les chinois ont développés des mesures en usant de leur créativité. Même si l’État essaye plus de manager plutôt que de dominer, les Chinois arrivent à faire leur voix et leurs besoins. Les internautes Chinois  utilisent leur créativité comme une « arme digitale » accompagnée de sarcasme, métaphore ou d’euphémisme. Avec ce procédé ils arrivent à by passer la surveillance. Ils utilisent également de fichiers images où ils cachent des textes ou les utilisent simplement pour faire référence à un sujet politique sensible.

 

Le département « control de l’Internet » de plus en plus performant !

Cependant le Parti Communiste Chinois n’est pas dupe pour autant et utilise le même process que ses habitants. Le Parti a ainsi développé des filtres automatiques dans le flux de données. Il a également mis en place une série de techniques visant à faire de la propagande ou à influencer les masses. Selon The China Radio International, entre 2014 et 2015 il y avait environ 280 000 comptes Weibo qui été contrôlés par le gouvernement et ses institutions (Département de la Police, La Cour Suprême Chinoise et d’autre personnes du gouvernement). C’est ainsi un bon moyen d’envoyer des messages mais également de « prendre la température » auprès de la population Chinoise.

De gros moyens et de grands changement pour 2016 !

De grands changements sont survenus en Chine dès les débuts d’Internet dans ce pays. Les Chinois font leur vie, apprécie la mode, les styles de vie et l’actualité people sur les réseaux sociaux. Ils savent également qu’ils ont la possibilité de faire bouger les choses car ils en ont le pouvoir si des points ne fonctionnent pas.

On peut le voir dans la vie de tous les jours avec la limitation des VPN , astrill par exemple qui a du mal à fonctionner (et à rembourser ) .

Lest sites victimes de la censure sont de plus en plus nombreux … censure économique et censure de l’information.

 

A votre avis l’état chinois doit il controler l’internet en Chine, la principale source d’information du pays ? 

manager

Á lire aussi: