Baidu sur la trace de Deezer

.

Baidu le leader des moteurs de recherche en Chine se lance sur la trace de Deezer, une plateforme online d’échange légale de musiques.

.

La musique via Baidu.mp3

Jusqu’à présent Baidu proposait du téléchargement de musique via Baidu.mp3, qui était gratuit comme bien d’autres, sans reverser de Royal Fees. Récemment condamné par la Chine sur ce sujet par le gouvernement chinois, Baidu opte pour une solution de compromis, et s’associe à One Stop China une filiale de Universal Music, Warner Music et Sony BMG pour proposer un service de musique en ligne légal en streaming ou en téléchargement.

Baidu souhaite exploiter légalement la musique en ligne, via Baidu MP3 voir site

Le site comprend plus de 500 000 morceaux, dont 10% en mandarin et en cantonais, seront proposés en streaming ou en téléchargement au lancement.

.

Le téléchargement illégal en Chine

Les maisons de disques continuent leur combat, et obtiennent gain de cause après 3 ans de procès. Elles demandaient 63,5 millions de yuans pour violation de leurs droits de propriété intellectuelle.

Un tribunal chinois leur avait donné tort en février 2010, jugeant ces liens légaux mais est revenu sur la décision récemment.

99% de la musique en ligne en Chine est téléchargée de manière illégale, car aucun contrôles ne sont réalisés.

Baidu possède aussi le site skycn.com qui propose le téléchargement de logiciels, films, photos…

,

 

Le téléchargement via Skycn en Chine

,

Le modèle Deezer

le site Deezer

Baidu proposera de la musique en ligne et reversera dorénavant à ses nouveaux partenaires une redevance pour chaque morceau écouté ou téléchargé, et se rémunèrera grâce à de la publicité.

Des services payants sont aussi envisagés, pour synchroniser les morceaux sur n’importe quel ordinateur, tablette ou téléphone portable

Baidu s’engage à lutter contre le piratage. Selon Baidu, la recherche de musique représente aujourd’hui 10% de son trafic, contre 30% en 2004.

.

En Chine, le statut d’artiste est un peu particulier.

Les artistes doivent jouer entre notoriété et business. Ils se font connaitre pour pouvoir obtenir de la notoriété qu’ils monnaieront en concerts privés, publicité et autre sponsoring .

C’est différent du modèle occidental où l’artiste se rémunère principalement sur les ventes de CD.

Je me pencherais prochainement sur la question plus profondement ces prochains jours. 😉

.

Olivier VEROT

Marketing Chine