5 questions à Véronique Michel, auteur de la Chine Branchée et de la communication à la Chinoise

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir l’interview de Véronique Michel, une passionnée de la Chine qui a écrit une série de livres sur la Chine moderne. Loin des clichés et des livres soporifiques que l’on peut trouver sur la Chine, elle a un style dynamique et percutant. J’ai adoré son premier livre la Chine Branchée et pour son 2e ouvrage, je me suis dis qu’une interview vous intéresserait pour en savoir un peu plus sur cette personne.

1. Pourquoi les titres  « La Chine Branchée » et « La communication à la chinoise » ? Vous signifiez que la Chine est à la mode, et évolue avec des idées originales?

 

CHINE.BRANCHEE_CouvJ´ai rédigé deux ouvrages, La Chine branchée paru en mars 2012 et La communication à la chinoise sorti en librairie fin août 2013.

La Chine évolue rapidement, et sa culture est un mélange de modernité et de tradition. Cette évolution se reflète dans les mots et les expressions du quotidien. Dans mes livres, j´évoque la perception du monde du nouveau leader planétaire.

Le titre La Chine branchée possède un double sens: branchée signifie “être connecté sur le net” mais aussi “être à la mode”. Il s’agit des buzz, des jeux de mots et de rimes qui sont restés gravés dans les mémoires. En ce qui concerne les profils de la société contemporaine (la tribu du clair de lune, la femme qui reste, l’homme accessible…) j’ai choisi les plus représentatifs de la Chine moderne, ceux qui ont été repris par les médias et qui sont restés très populaires.

 

Dans La communication à la chinoise, j´aborde la formation des caractères, les expressions idiomatiques, les petits mots et gestes du quotidien, le savoir-vivre (et le savoir dire non) mais aussi la politesse dans une société où “être trop poli n’est pas inquiétant”. Mon expérience et les observations que j´ai pu faire en Chine ont été particulièrement précieuses pour la rédaction de ce livre.

La Chine branchée et La communication à la chinoise sont utiles pour les francophones qui étudient la langue chinoise mais aussi pour les Chinois qui veulent s’initier à la langue de Molière. L´humour et l´esprit sont d´excellents outils pédagogiques que j´ai souvent utilisés lorsque j´ai travaillé, par exemple, en qualité de professeur FLE (Français Langue Etrangère).

 

2. Pourquoi choisissez vous le langage des internautes chinois comme sujet d’observation et d’études? Ce sujet est aussi difficile pour les chercheurs chinois !

 

Pour comprendre la Chine d´aujourd´hui, il est essentiel de s´initier au langage des 530 millions d´internautes. Les mots créés par ces “insectes du net” (comme on les surnomme) ne sont ni superficiels ni anodins, ils reflètent une société qui se transforme rapidement. D’ailleurs, de nombreux chercheurs chinois se sont penchés sur ce sujet. En la matière, la célèbre Université de Tsinghua a publié un excellent ouvrage en juillet 2012.

Sans prétention d’exhaustivité et en toute humilité, mon travail se veut un décryptage original et simple de l´empire du Milieu. A travers une approche inédite j´ai voulu démystifier l´image d´un pays dont on dit souvent qu´il effraie. Mes deux ouvrages rendent la culture et la langue chinoise accessible à tous et aiguise la curiosité.

 

Mon travail est aussi un hommage à tous ces jeunes chinois créatifs et ouverts sur le monde.

 

 

Veronique-Michel3. D’où vient votre passion pour la Chine, pour sa langue? Vous êtes éprise de lexicologie?

 

Je me suis passionnée pour la culture et la langue chinoise depuis le jour où j´ai commencé à étudier les légendes des expressions idiomatiques mais aussi les histoires des héros comme Sun Wukong, Pan Gu et Nüwa (et bien d´autres encore !)…Et bien entendu les caractères.

Je pense que la culture chinoise est captivante et que ses caractères sont des clès essentielles qui permettent d´ouvrir des portes sur des trésors cachés.

 

4. Quel est votre méthode pour étudier et écrire? Si vous pouvez le dire?

 

J´ai étudié différentes langues étrangères (anglais, allemand, espagnol, japonais, chinois). Je pense que deux méthodes doivent être combinées: la rigueur et le plaisir. La rigueur signifie travailler à partir de textes, apprendre et réapprendre les caractères…Le plaisir signifie s´initier aux jeux de mots, aux jeux des homophones, c´est aussi être curieux et apprendre à connaitre les autres à travers l´humour et les conversations que l´on peut avoir avec des amis.

5. Comment avez-vous rencontré Patrick Veisselier?

 

C’est lui qui m’a contactée après avoir vu mon site internet http://worlddiversitybridge.com/ et lu des articles écrits, par exemple, par Monsieur Labat, inspecteur d’académie de chinois et rédacteur en Chef de Planète chinois, une revue spécialisée pour les professeurs et les étudiants.

Je suis très heureuse de son initiative. En effet, depuis la parution de mes ouvrages je rêvais qu’un humoriste utilise mon travail pour faire connaître l’humour chinois en France. C’est une première et aussi un défi. Je l’encourage entièrement!

 

(vous devriez entendre parler de Patrick prochainement 😉 )

 

Plus d’informations sur les livres de Véronique !

 

Son dernier livre la communication à la Chinoise !

la Communication à la chinoise vernique michelPlus que jamais, la Chine effraie et intrigue. 
Usine du monde, superpuissance politique, géant financier, l’empire du Milieu revendique désormais la première place. Aux antipodes des stéréotypes simplificateurs, Véronique Michel -polyglotte, grande connaisseuse de l’Asie et routarde du web – dévoile, ici, les clés d’une vision du monde dont la genèse remonte loin.

Mythes fondateurs, évolutions en cours, concepts émergents, légendes urbaines : elle passe au crible – avec malice et prodigalité – le grain des choses et l’humeur du temps.

Ce décryptage est indispensable à l’intelligibilité d’une société en devenir, à la maitrise d’une langue « mère » ainsi qu’à l’efficacité de l’action.

Derrière les rouages et les arcanes d’une humanité qui s’impose aujourd’hui à tous, on retiendra, notamment, l’imagination féconde d’une jeunesse résolument ouverte au monde et dont les innovations pionnières feront école en Europe et au-delà.

2- Le Communiqué de presse:



Cet ouvrage est un voyage initiatique au coeur de la Chine contemporaine. La Chine est omniprésente sur tous les medias. Elle a beaucoup changé : Pékin ou Shanghai se transforment à une vitesse ahurissante. Les jeunes sont majoritaires et entendent bien se situer dans le XXIe siècle comme ceux du monde entier. On ne parle pas souvent de cette Chine moderne qui balaye les vieilles traditions pour en inventer de nouvelles qui s’approprie certaines modes venues de l’étranger (d’Occident, du Japon ou de Corée) ou créées ex nihilo. Cet ouvrage passionnant expose de façon claire et concise comment une frange de la population chinoise est en train de se doter de nouveaux codes et de constituer ce qu’il faut bien appeler une Chine très « branchée ». L’auteur a vécu longtemps en Asie (Japon et Chine) et parle chinois (et japonais !). Elle a rencontré cette jeunesse qui surprend et surprendra encore. Elle en propose une description qui intéressera aussi bien le voyageur que l’homme d’affaire ou l’étudiant en chinois. En effet, de nombreux termes en langue chinoise (bien expliqués) émaillent cet ouvrage qui se lit comme un roman.

3- Points forts:



• C’est le premier ouvrage grand public sur le sujet.
• L’ouvrage est très accessible et le lecteur va de surprise en surprise.
• Le contenu a été revu par des Chinois et est très documenté.
• La variété des thèmes abordés.
• La présentation est agréable grâce à des dessins originaux.
• Cet ouvrage touche un public très large : toutes les personnes qui sont allées en Chine ou qui en reviennent, tous les
étudiants de chinois, toutes les personnes qui, sans aller sur place, veulent avoir une information sur la Chine actuelle car
il s’agit vraiment d’un portrait de la société contemporaine.
• L’humour, présent à chaque page.

On peut trouver plus d’informations sur ce livre ici

Marketing Chine