Qiu Ziming le nouveau héros de l’Internet chinois.

:

,

chou zimingIl devient un héros sur le Net chinois, plus de 2 000 articles (en chinois) lui sont consacrés, plus nombre de posts dans les forums, et blogs personnels. Il est journaliste était en fuite, fut recherché par la police après avoir dénoncé les mauvaises pratiques d’une entreprise du Zhejiang .

;

Il a défendu ses idéaux, la justice, lutte contre la corruption… son combat a porté ses fruits et est devenu un héros sur la toile chinoise, et son histoire est en train de faire le tour du monde.

;

Je trouve cela émouvant…héroïque alors je vous fais partager cette histoire. 😮

:

Il s’appelle Qiu Ziming (仇子明) il est journaliste au magazine 经济观察 The Economic Observer, et il s’était caché depuis plusieurs jours après avoir été placé sur la liste des personnes recherchées par la police pour avoir « dévoilé » dans des articles les irrégularités présumées d’un important producteur de batteries .

:

L’article s’appelle 经济观察报严正声明, voir la version anglaise

:

kan speciality zheyangIl a dénoncé l’entreprise Kan Specialties Material Corporation, entreprise située dans la province du Zhejiang, qui est cotée à la Bourse de Shenzhen.

;

Ce dernier s’est caché après avoir appris que la police de Suichang le recherchait.

;

Mais le journaliste a poursuivi son combat, affirmant être innocent et réclamant justice sur son blog sur sina que je n’ai pas réussit à trouver, et ceci lui a permis de faire un effet viral et il a ensuite gagné un soutien des internautes chinois.

;

« Ce que j’ai publié est la vérité », a écrit Qiu sur le magazine, mercredi

« Ce n’est pas terminé. J’obtiendrai des excuses de la police de Suichang ».

;

Plus de 86% des 33 000 internautes qui ont répondu à une enquête effectuée par Sina.com ont jugé que la chasse à l’homme lancée par la police était « illégale ».

;

Tobservateurhe Economic Observer est pourtant un magazine économique un des plus respectables en Chine, a pris la défense de son journaliste en condamnant l’utilisation des forces publiques pour réprimer les professionnels des médias ».

,

Les médias chinois repoussent de plus en plus les limites de la censure et sont un bon appui pour lutter contre la corruption…

.

NB: Il y a quand même des réserves un journaliste un peu téméraire risque d’être limogé, voire d’être condamnés à de la prison.

;

Volonté politique de Hujintao, l’internet est devenu aussi une force de plus en plus importante de critique sociale, où sont dénoncés les abus des autorités.

.

.

Olivier VEROT

Marketing Chine