Si vous ne l’avez pas remarqué, il y avait une foule devant le consulat japonais de Hong Kong le 27 juin dernier. Une terrible nouvelle tombe, la traduction des Pokémons ne plaît pas parmi les chinois. En effet, pour la prochaine sortie des deux nouveaux opus prévus pour la fin d’année 2016, Sun et Moon, la Pokémon Company a décidé de traduire son jeu vidéo exclusivement en mandarin. Alors que la société a pris l’habitude de traduire ses précédents jeux dans une grande partie des dialectes parlés en Chine, elle a désormais pris la décision de ne le faire que dans une seule langue cette année, le mandarin. C’est ce parti-pris de la firme nippone qui est aujourd’hui remise en question.

Car c’est tout l’univers Pokémon qui s’en retrouve chamboulé. Ainsi, on ne parlera plus de Pokémon comme des « petits esprits domestiques » mais bien comme des « esprits Pokémon ». Même l’emblématique Pikachu ne se prononcera plus « Bai-kaa-chyu » mais « Pi-ka-giu », pour être alors plus conforme à ce qu’on entend au Japon, en Europe et en Amérique notamment. Les Pokémon populaires risquent de bien perdre des fans avec ces nouveaux noms. Mais c’est surtout l’expérience Pokémon qui devient alors tout autre dans une Chine riche de régions différentes, avec nombre de dialectes et différences culturelles.

hong-kong-pikachu-protest-1024x768

Viens donc la question de savoir en quoi cela gêne les habitants de Hong Kong, venus manifester en masse également ? Car la langue la plus parlée dans la seconde plus grande ville du pays n’est pas le mandarin mais le cantonnais ! Le groupe indépendantiste « Civic Passion » (mouvement indépendantiste souhaitant activement l’indépendance d’Hong-Kong) a lancé cette manifestation, demandant notamment à Nintendo de « fournir une traduction en cantonnais pour la commercialisation des deux jeux vidéos ». Cette demande est restée sans suite pour l’instant, le siège hongkongais de Nintendo assurant ne pas prévoir de traduire à nouveau les opus prévus. Est-ce le début d’une longue et interminable dispute ?

 

 

Autres articles:

un réseau social spécial en Chine 

Le salon des geeks en Chine

Les jeux vidéo en Chine

Le marché des jeux vidéos dans le monde