Les réseaux sociaux en Chine

Cyberspace Administration of China

La Chine prend le contrôle de l’information très au sérieux. Ils ont récemment suspendu plus de 580 comptes sur les réseaux sociaux, accusant les propriétaires « d’ignorer leurs responsabilités sociales, d’abuser de leur influence, de tacher l’honneur de l’Etat et de perturber l’ordre public », selon la Cyberspace Administration of China (CAC).

2630953749_d8724ea1bf_z

Cette même organisation a ordonné à d’autres sites Web de se débarrasser de près de 2000 rumeurs sur les politiques gouvernementales relatives au transport, à la sécurité alimentaire et aux politiques publiques. En réponse à de nombreux articles jugés comme étant « inexactes » par le gouvernement, le porte-parole de l’Administration du Cyberespace Chinois, Jiang Jun, a rappelé à tous les journalistes et bloggeurs de suivre l’éthique journalistique.

« Chaque internaute jouit de la liberté d’expression lors de la publication des informations en ligne, mais l’affichage des rumeurs qui violent les droits civils et portent atteinte aux intérêts publics doivent être condamnés pour des raisons morales et conformément à la loi », a déclaré Jiang Jun, porte-parole du CAC.

Weibo doit être passé au crible

weibo cible

La plupart des utilisateurs accusés sont très populaires, suivie par des milliers de personnes sur les réseaux sociaux comme Weibo, le Twitter chinois.

Weibo est la principale source d’information en Chine et c’est la raison pour laquelle c’est un gros problème à gérer pour le gouvernement qui veux contrôler tout le trafic Internet chinois. Vous pouvez aussi lire 5 innovative social media strategies in china for 2016

Il y a 190 millions d’utilisateurs actifs chaque mois et plus de 60 000 postes et repostes chaque minute. L’information circule très rapidement. Si vous êtes populaire et que vous postez quelque chose considéré comme étant une rumeur par le gouvernement, même si il le supprime une heure après que vous l’ayez posté, vous atteindrez tout de même un grand nombre de personnes.

C’est en partie pour cette raison la Chine prend des mesures pour renforcer sa censure d’Internet.

Maintenant, le « contenu créatif » comme les vidéos, les jeux et les dessins animés sont concernés par la censure. Et dès le mois prochain, les sites étrangers devront obtenir l’approbation de l’Administration d’Etat de la Presse, Radio, Publication, Télévision et Film avant de publier du contenu.

Plus de lecture :

Social Media marketing in China, 3 Different Approaches

Social media penalized for rumours

Best search engines in China