Récemment, « boycott Balenciaga » est devenu un sujet viral sur les réseaux sociaux chinois. A l’occasion de la sortie d’une paire de chaussure Balenciaga (édition limitée bien sûr), un conflit entre une touriste chinoise et un groupe de jeunes a eu lieu devant la boutique Balenciaga de Printemps (quartier Haussmann). Après cet incident, les internautes chinois ont commencé à discuter du boycott de Balenciaga à travers Weibo et Wechat.

Cette tendance a également été soutenue par les Daigou chinois, principaux promoteurs des marques étrangères auprès des consommateurs chinois. Cet article vous donnera également quelques informations à leur sujet.

Marketing c'est aussi une Agence

Nous sommes l'agence Web & Marketing pour la Chine la plus visible que vous trouverez. Nos Services: E-Commerce, Référencement / SEO, Publicité, Weibo, WeChat, WeChat Store & RP..

Contactez Nous

Le hashgag #BoycottBalenciaga génère plus de 2 millions de commentaires

Le 26 avril 2018, un jour très attendu par beaucoup d’adeptes des baskets pour le lancement des chaussures « Triple S » de Balenciaga. Alors qu’elle faisait la queue, une dame chinoise a été confrontée à personnes doublant la file d’attente. Selon ce que les personnes présentes ont rapporté, la dame a essayé de les stopper mais a finalement été poussée. Son fils s’était alors empressé d’intervenir et a été battu par ce groupe d’étrangers. À la fin, quand ils sont allés se plaindre, on leur a demandé de partir. Pour ajouter la cerise sur le gâteau, certains rapportent que ces doubleurs auraient obtenu la paire de chaussure. La source souligne également que « vendeur de Balenciaga a insulté les Chinois et les a demandés de sortir ».

Cette nouvelle n’a pas été censurée du tout sur les réseaux sociaux en Chine. Le jour suivant, l’hashtag #boycottbalenciaga avait accumulé plus de 23 millions de vue sur Weibo (blog le plus important en Chine).

Plusieurs internautes ont écrit à ce sujet sur Weibo et l’ont fait relayer sur le net. Ce sujet a attiré plus de deux millions de commentaires « Vous [Balenciaga] pouvez dire au revoir au marché chinois », a écrit un utilisateur de Weibo « .

Beaucoup de Daigou ont aussi dit qu’ils n’iront plus acheter des produits chez cette marque, et ne feront plus sa promotion. Bien que les Daigou ne sont pas toujours positivement perçus par les marque de luxe, ils ont cependant un impact indéniable sur leurs ventes et leur réputation auprès des consommateurs chinois.

Balenciaga présente des excuses après les appels au boycott

Après l’incident, de nombreuses personnes ont posté des commentaires et des questions notamment sur l’instagram de Printemps. Le 28 avril, Printemps présente des excuses dans la section des commentaires : «Nous adressons des excuses sincères aux deux clients chinois et à tous les clients concernés» réaffirmant et assurant leur attitude envers l’égalité et le respect pour chaque client.

Plus tard, Balenciaga a présenté à son tour ses excuses, plus longues, compte tenu de la «gravité» de la question.

Avez-vous déjà entendu parler des Daigou ?

Alors que certaines marques considèrent les Daigou comme infligent pour leur activité, beaucoup d’autres ont une opinion plus positive. De fait, les Daigou ont aidé beaucoup d’entreprises étrangères à atteindre les consommateurs chinois locaux, en présentant et en promouvant leurs produits dans sur leur réseau et auprès de ces groupes de consommateurs.

Qui sont-ils ?

Les Daigou sont souvent des Chinois qui vivent à l’étranger. Ils utilisent leur temps libre pour faire des articles et partager des informations sur des produits à travers principalement WeChat et Weibo. Leurs abonnés sont souvent des personnes intéressées par les produits étrangers. Les Daigou écrivent généralement sur ce qu’ils aiment consommer et acheter. Avant que le e-commerce transfrontalier se répendent en Chine, les Daigou représentaient la solution principale pour habitants en Chine d’obtenir des biens étrangers. Concrètement, ils achètent puis revendent à leurs clients ou à leurs abonnés.

Ça peut être de la nourriture, des vêtements ou des produits de beauté. Tout ce qui intéresse leur client. En général, ils sont spécialisés dans une catégorie particulière de produits tels que: produits pour bébé, compléments de santé, sacs de luxe…  Les produits cosmétiques coréens ou japonais sont aussi très populaires.

Bien sûr, ce n’est pas toujours une bonne idée de passer par des Daigou car il y en a aussi qui vendent des contrefaçons. Les clients étant en Chine, ils ne peuvent pas remédier s’ils se font avoir.  Cependant, pour les Daigou, la réputation est la chose la plus importante pour leur petit business. Vendre des produits de mauvaise qualité ou contrefaits peut rapidement les amener à leur perte.

Comment les Daigou peuvent contribuer aux marques ?

Les Daigou peuvent être particulièrement utile pour les nouvelles marques. Ils partagent souvent des conseils sur les produits, les informations à propos des dernières sorties, des ventes et des offres spéciales des marques à l’étranger … Ils attirent beaucoup de consommateurs chinois car certains d’entre eux craignent encore d’acheter des produits contrefaits en Chine, même dans des boutiques physiques.

Les célébrités doivent réfléchir à deux fois avant de s’engager dans une publicité afin de préserver leur image. Cependant les Daigou peuvent faire la promotion des marques qu’ils souhaitent, avec moins de contraintes. Ca fait presque partie de leur travail d’introduire de nouveaux produits. Les Daigou ne se soucie pas beaucoup de savoir si le produit conviendra à ses clients. Ils se basent simplement sur les nouvelles tendances et proposent la possibilité d’en procurer. S’il y a une demande, alors ils vont acheter le produit.

Pour les marques, au lieu de prendre un risque en allant s’installer directement en Chine, ils pourraient simplement laisser les Daigou tester le marché en premier. Cela évite des campagnes marketing couteuses et compliquées à mettre en place.

Néanmoins, pour les marques de luxe, c’est un peu différent. Ils vendent non seulement des produits haut de gamme, mais aussi les services qui vont avec. Le fait d’être en face des Daigou au lieu du consommateur final fait passer du B2C au B2B. Elles ne peuvent pas être en contact directement avec leurs clients, et donc améliorer la relation.

Utilisez WeChat dans votre stratégie

WeChat est l’application de communication la plus utilisée en Chine. Elle a développé de nombreuses fonctionnalités au cours des années et aujourd’hui, de nombreux jeunes entrepreneurs utilisent WeChat pour démarrer leur activité en Chine.

Il est possible sur WeChat de partager des activités, des photos, des informations et des articles sur les « Wechat Moments » qui est similaire au fil d’actualité de Facebook. En outre, WeChat permet de faire des transactions, d’envoyer ou de recevoir de l’argent.

Même les plus grandes marques de luxe utilisent les réseaux sociaux pour communiquer autour de leur event.

Ce que GMA peut vous apporter

Il faut retenir 3 choses de cet article si vous souhaitez vous développer en Chine :

  • Le pouvoir des réseaux sociaux est gigantesque en Chine. Avec la digitalisation de la société chinoise, les consommateurs chinois sont aujourd’hui ultra-connectés. Il faut assurer une présence en ligne mais aussi la soigner. Celle-ci est une arme à double-tranchant.
  • Trouver un KOL (Key Opinion Influencers) ou une célébrité chinoise pour supporter votre marque peut booster votre business en Chine. Ils sont en général suivis par de nombreux chinois, constituant ainsi une force de promotion. Notre équipe est en mesure de vous fournir plus d’aide à ce sujet.
  • WeChat est une application incontourtable pour les entreprises en China. Jetez un coup d’oeil à nos services ici.

Notre agence est spécialisée dans le marketing digital en Chine. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez un projet à faire valoir en Chine.

Lire également :