SKII : une marque de soin pour la peau défend les vielles filles en Chine !

Visionnons d’abord la campagne de SK II

 

New type of chinese weddingLa pression du mariage !

En Chine, le mariage est considéré comme un symbole. L’enfant quitte son nid, ce qui représente énormément pour les parents qui investissent beaucoup d’argent. Le mariage en Chine est aujourd’hui l’occasion pour les familles de se montrer, de prouver qu’elles ont de l’argent. Le mariage traditionnel a quasiment disparu de la circulation. En effet, de nos jours en Chine, l’évènement est devenu un véritable business, et des sommes vertigineuses sont dépensées afin d’avoir le mariage le plus luxueux jamais connu.

Cependant, une tradition chinoise doit être respectée en Chine. Une femme doit absolument être mariée avant ses 25 ans !

 

SK-II dénonce le “marriage market”

 

skii marketing agency

 

skii marketing

ski m2 skii 3 skii 4 skii end

 

Qu’est-ce que le “Marriage market” ? Ce marché où les parents exposent des publicités de leurs filles ayant plus de 25 ans pour qu’elles trouvent l’amour. Ces femmes pourtant jeunes, sont vues comme une honte par la société. Cependant, le monde d’aujourd’hui a évolué, nous vivons dans une société moderne où les traditions peuvent se perdre. Pourquoi pas celle-ci ?

Il existe un terme très péjoratif les désignant, “Sheng nu” l’appellation chinoise, anglicisée sous “Take over women”.

Un film réalisé par la marque de cosmétique démontre la pression que les parents et la société affligent aux jeunes femmes pour qu’elles se marient avant l’âge buttoir. Cette publicité très émouvante, montre le moment où elles se lèvent pour affronter les principes de leurs parents.

Plus d’informations: Chine : le grand marché du mariage

Pourquoi cette campagne est très bien vue de la part de Sk-II ?

  1. Car ce genre de vidéo donne une image forte à la marque, une marque qui défend les valeurs de femmes modernes.

  2. Toutes les femmes en Chine ne supportent pas cette pression familiale du mariage et surfer sur cette tendance est juste géniale.

  3. Cette campagne créé de l’engagement , la cible ne reste pas indifférente et parle de cela sur internet ou dans le vie

  4. Des gros retours presse

 

 

Les retours de cette campagne

De gros retours presse exemples ou encore ici (en anglais) je vous laisse imagine en Chine.

Des milliers de conversations engagées sur les réseaux sociaux

Et évidement une vidéo que l’on partage auprès de ces proches, et même de ces parents.

 

La nouvelle publicité de SK-II brise le mythe du marketing du mariage. En effet, dans les moeurs, la femme mariée est radieuse. C’est en tout cas ce que les publicités marketing prônent partout. Les femmes célibataires ont de quoi être totalement paniquées et complexées de ne pas avoir trouver l’âme soeur. Mais les nouvelles campagnes représentent un tournant dans les idéologies chinoises et démontrent que paraître bien dans sa peau et l’être réellement sont deux choses totalement différentes. La définition de la beauté est en train d’évoluer de manière internationale.

La publicité de SK-II met en action des photographies de femmes absolument sublimes, mettant en avant leur côté indépendant, voulant prendre le contrôle de leur destin par leur propre moyen, heureuses et bien dans leur peau et tout cela sans être mariée.

Sur la vidéo on peut remarquer la réaction des parents époustouflés face à ces magnifiques clichés de leurs filles. Les mêmes parents qui, quelques secondes avant les dénigrent.

 

SK-II Une marque engagée

SKII

Une marque qui comprend les femmes modernes en Chine !

 

 

L’an passé, la marque SK-II a donc menée une campagne, nommée “Change Destiny” qui encourage et inspire les femmes d’aujourd’hui à construire leur propre destin. Cette année, le combat continue avec une nouvelle campagne “Takeover Marriage Market” dirigée par l’agence suédoise Formsan et Bodenfors dans sa première publicité diffusée en Chine.

 

C’est un message poignant concernant le marché du mariage qui est en train de faire évoluer la stigmatisation de l’évènement à travers le monde.
A lire également: