Les différentes stratégies des pays pour attirer les touristes chinois

.

En 2012, on dénombrait 1 milliards de touristes qui ont voyagé à l’étranger. C’est un record. Dans ce milliard, la part des touristes chinois est de plus en plus importante chaque année. En effet, ils étaient 16,6 millions en 2002 et en on en dénombrait 82 millions en 2012. Pour 2020, certaines estimations évoquent 200 millions de touristes chinois. Concernant leurs dépenses, l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) a montré que les dépenses avaient augmenté de 30% en 2012 par rapport à 2011. Le chiffre exact est 102 millions de dollars et les chinois se placent désormais devant les Allemands et les Américains.

.

chinois touristes

;

C’est donc une tendance que les pays et l’industrie du tourisme ne peut éviter et ne peut ignorer. Différentes opérations ont déjà été menées par exemple le fait d’engager des personnes parlant mandarin dans les aéroports, les hôtels ou encore les centres commerciaux. Les normes pour obtenir des visas sont aussi facilitées pour les touristes chinois. De manière générale, l’Europe, les États-Unis mais également l’Australie sont des pays en récession avec une crise de la dette. Attirer les touristes chinois est un moyen pour eux de trouver de l’argent.

La situation est quelque peu différente pour des pays comme la Corée, le Japon, Singapour ou encore Hong-Kong, Macao ou Taiwan. En effet, ce sont des pays voisins et ils ont déjà du succès auprès des touristes chinois. Même des pays comme le Pakistan, le Kazakhstan ou la Gambie font des efforts pour attirer les touristes de l’empire du milieu.

Si vous êtes dans l’industrie du tourisme et que vous n’avez pas de stratégie spécifique pour attirer les touristes chinois c’est que vous n’êtes pas un acteur sérieux.

Voici ci-dessous une petite liste de stratégies menées par différents pays pour augmenter l’arrivée des touristes en 2013 :

 

Europe

 europe

Allemagne : L’Allemagne est en bonne position pour recevoir des touristes chinois, en effet le pays fait parti de l’espace Schengen. Ils ont également adopté la stratégie de recruter des personnes parlant chinois dans les agences de voyage et dans les grands centres commerciaux.

Chypre : La petite île européenne veut attirer 100 000 touristes chinois pour l’année 2013. Une de ces stratégies est d’ouvrir un bureau à Hong-Kong. Mais le pays veut également recevoir le prix de Miss Asia et le dernier épisode d’une série chinoise très populaire en Chine. Ce serait un très bon exemple de placement de produit.

Danemark : Dans les prochaines années, le Danemark estime une croissance de 20 à 30% concernant les touristes chinois qui se rendraient là bas. L’une des raisons est le fait que les vols entre Shanghai et Copenhague ont augmenté. Le pays est très connu des businessman puisqu’il héberge régulièrement des conventions.

France : La France est la première destination des touristes chinois en Europe. C’est notamment grâce au shopping de luxe, à la cuisine de qualité mais aussi grâce à une raison moins connue, le fait qu’une petite ville française serait le berceau du Parti Communiste Chinois. La provence a bénéficié du tournage d’un téléfilm chinois pour se faire connaitre.

La France a beaucoup communiqué sur Paris, sur le Luxe&Shopping et se lance dans une nouvelle vague de communication l’oenotourisme et les voyages de noces.

Grèce : En 2011, on dénombrait environ 80 000 touristes chinois en Grèce. Le pays qui essaye actuellement de se redresser doit attirer les chinois pour avoir une rentrée financière. Les principales stratégies du pays sont de simplifier les procédures de visa mais aussi d’organiser des vols directs entre la Chine et la Grèce.

Suisse : La Confédération Helvétique n’est pas en reste au contraire. En effet, la Suisse possède de nombreux atouts qui attirent les chinois. Tout d’abord les paysages, en effet les chinois adorent les montages et les chalets. C’est aussi l’occasion pour les touristes venus de Chine de gouter le fromage. Enfin, la Suisse reste fidèle à elle même avec des boutiques de luxe et notamment des montres.

République Tchèque : Les magasins et les hôtels à Prague ont recruté de nombreuses personnes parlant chinois. De plus, de nombreux vendeurs acceptent désormais la carte bancaire chinoise.

Royaume-Uni : On dénombrait 149 000 touristes chinois au Royaume-Uni en 2012. Mais à cause de restrictions sur les arrivées, il a été estimé que le Royaume-Uni aurait perdu 1,5 millions de livres. Donc le potentiel n’est pas atteint puisque les procédures de visa sont très difficiles. C’est dommage, estime le Manager du centre commercial luxueux Harrod’s à Londres. Le centre commercial possède déjà 70 employés parlant chinois et accepte les cartes bancaires chinoises.

 

Amérique du Nord et du Sud

Carte ameriques

Canada : De manière générale, il y a eu une stagnation des touristes au Canada en 2012. Mais il y a eu l’exception des touristes venus d’Asie et plus particulièrement les touristes chinois. En effet, il y a eu 115 200 chinois qui se sont rendus au Canada les 5 premiers mois de 2012, cela correspond à une hausse de 22,9%. Deux autres choses qui ont aidés sont « le statut d’approbation de destination » donné par le gouvernement chinois et les Jeux Olympiques d’hiver à Vancouver en 2010. Pour conclure, le Canada a également fait de la publicité dans les réseaux sociaux chinois et propose une version chinoise de son site Internet.

Costa Rica : L’avantage du Costa Rica est que c’est le second partenaire économique de la Chine en Amérique du Sud. Les principales stratégies du Costa Rica sont de simplifier les procédures de visa, d’ouvrir des liaisons directes entre le Costa Rica et la Chine et d’encourager ceux qui travaillent dans l’industrie du tourisme d’utiliser le chinois.

Etats-Unis : En 2012, on a pu observer une augmentation de 30% concernant le nombre d’arrivées des touristes chinois. Les villes les plus visitées sont les plus grandes c’est à dire New York, Washington D.C et Los Angeles. Concernant Los Angeles, au sein des Studios Universal, de nombreux employés parlent chinois.

Pérou : Le pays n’est pas très populaire pour le moment et n’attire pas beaucoup de touristes chinois mais il souhaite changer ça en simplifiant les procédures de visa, participant à des foires et salons et en faisant la promotion du tourisme sain.

 

Océanie

 oceanie

Australie : Au départ, les britanniques étaient les premiers à se rendre en Australie mais ils ont récemment été dépassé par les chinois. Les principales raisons sont que la plupart des entreprises australiennes acceptent désormais la carte bancaire chinoise UnionPay et que l’industrie du tourisme a engagé de nombreux employés parlant chinois.

Nouvelle-Zélande : En ce qui concerne le classement, les chinois sont actuellement à la seconde position des touristes devant les britanniques et derrière les australiens. Les chinois représentaient en novembre 2012, 8% des visiteurs. Comme campagne publicitaire, la Nouvelle Zélande a récemment proposé une vidéo de jeunes voyageurs chinois qui découvrent les parcs nationaux.

 

Afrique

Afrique

Afrique du Sud : Tout comme le Canada, l’Afrique du Sud a récemment reçu « le statut de destination approuvée » par les autorités chinoises. L’ouverture de vols directs entre Johannesbourg et Pékin a aussi beaucoup aidé. De plus, deux nouveaux centres de visa ont été ouverts en Chine en 2011. Et pour finir, l’Afrique du Sud a lancé des campagnes publicitaires visant exclusivement les touristes chinois. L’Afrique du Sud est très dynamique online, et un beau futur lui est promis en Chine.

Egypte : L’été dernier, le président égyptien s’est rendu à Pékin pour trouver des stratégies pour augmenter le nombre de touristes chinois en Egypte. Ce nombre est désormais de 20% ce qui est significatif. Les stratégies du pays sont de simplifier les procédures de visa et d’augmenter le nombre de vols direct entre l’Egypte et la Chine. La communication online de l’Egypte est très faible voir inexistante.

Kenya : Le pays n’a pas une très grande connaissance sur comment attirer les touristes chinois. Mais ils essayent de faire quelques efforts notamment le fait d’engager des personnes parlant chinois dans les hôtels ou encore de ne pas proposer de chambre au 4ème étage (le 4 signifiant la mort en Chine) mais également de proposer du thé plutôt que du café.

Zimbabwe : En 2011, le pays a accueilli 30 000 touristes chinois. L’objectif du Zimbabwe est d’en accueillir 50 000 d’ici 2015. Leurs stratégies sont de participer à des foires et salons mais également de mettre en place un nouveau système en ligne pour postuler pour un visa. Ils essayent d’intégrer leurs destinations dans des packages avec l’Afrique du Sud de plus en plus populaire.

 

Moyen-Orient

 moyen-orient

Emirats Arabes Unis : Comme la France, les EAU sont connus pour le luxe et les réductions de taxe au niveau du shopping que les chinois apprécient beaucoup. Ils ont également des employés qui parlent chinois dans les hôtels et les centres commerciaux et ils acceptent la carte de crédit chinoise. Dubai, capitale du Luxe, attire les chinois. Les hotels et les palaces communiquent auprès des riches chinois pour attirer les vacanciers aisés.

Kazakhstan : Le pays a plusieurs stratégies. Tout d’abord ils veulent se focaliser sur l’Exposition Universelle de 2017 qui durera 3 mois. Ensuite, ils veulent développer leurs infrastructures de transport et d’ouvrir des vols directs entre les deux pays. Pour finir, ils veulent communiquer avec les officiels du tourisme chinois sur le développement du tourisme et les projets au Kazakhstan.

Pakistan : En général les voyageurs chinois au Pakistan sont des businessmen mais le pays veut attirer des touristes pour le loisir. Comme d’autres pays, leur stratégie est de simplifier les procédures de visa, de participer à des foires et salons mais également la création d’un documentaire qui présente le Pakistan et la Route de la Soie.

 

Asie

 Asie

Corée du Nord : Oui, même la Corée du Nord souhaite attirer des touristes chinois. Leur principal argument est le fait que le pays est moins cher que les autres destinations internationales. Le pays a également simplifier les procédures de visa pour les touristes chinois.

Inde : L’Inde est un peu en retard concernant le tourisme des chinois. Mais avec le récent succès du film « Life of Pi », l’Inde veut proposer des packs touristiques pour les chinois mais également proposer des versions chinoises pour les principaux sites Internet.

Indonésie : Après les australiens, la Chine est le 2ème pays en termes de touristes. C’est notamment grâce à la popularité de Bali auprès des chinois. L’objectif de l’Indonésie est d’atteindre 600 000 touristes en 2013.

Malaisie : On observe une augmentation des vols depuis Canton et Shanghai en direction de Kota Kinabalu qui est une destination très populaire vers la mer de Chine.

Népal : La stratégie du pays est de multiplier les collaborations entre les gouvernements pour booster le tourisme. En effet, les transports ont été améliorés entre Katmandou et Lhassa la capitale du Tibet.

Philippines : Dans les 6 derniers mois de 2012, il y a eu plus de 150 000 touristes qui se sont rendus au Philippines. C’est pour cela que la Chine est le 4ème marché du tourisme pour le pays. La principale destination est l’île Boracay. En 2013, l’office du tourisme des Philippines souhaite participer à des foires et des salons mais souhaite aussi offrir des « séjours de familiarisation » pour les agents et les médias.

Russie : Tout comme le Népal, des accords ont été signés entre la Russie et la Chine pour augmenter les investissements et les coopérations dans le domaine du tourisme. Dans cet accord, chaque pays devra hébergé « L’année du tourisme » par exemple il y aura « L’année du tourisme Russe » en Chine et « L’année du tourisme chinois » en Russie.

Sri Lanka : Le Bureau officiel du tourisme Sri Lankais ainsi que certaines compagnies aériennes participent à différents salons et foires en Chine. Cela leur permet d’établir des relations avec les tours opérators chinois et les médias. Les officiels du tourisme Sri Lankais souhaitent également que leur gouvernement améliore les infrastructures du pays pour accueillir le maximum de touristes.

Taiwan : Contrairement aux autres pays, Taiwan souhaite réduire le nombre de touristes chinois. Ils ont donc mis une restriction à 4000 touristes. Ils se plaignent notamment de la multitude de chinois qui envahit les principaux lieux touristiques.

Thaïlande : Les chinois sont désormais les premiers en termes de touristes étrangers en Thaïlande. Il y a deux principales raisons. Premièrement, du fait des récentes mésententes entre le Japon et la Chine et la seconde suite au succès du film « Lost in Thailand » qui a eu un énorme succès en Chine.

Vietnam : La stratégie du Vietnam est de proposer des packs de shopping mais aussi de proposer des promotions et d’améliorer les relations avec les agences de voyage chinoises. Il y a eu 1,4 millions de touristes chinois au Vietnam en 2012. Le pays souhaite également mettre en place un programme avec la Thaïlande, le Cambodge, le Laos et le Myanmar pour faciliter les procédures de visa pour que les touristes chinois puissent voyager dans plusieurs pays.

Attirer les touristes chinois dans cet article et la version anglais  ici

Une destination à rajouter?

.

Olivier VEROT

Marketing Chine