Pourquoi les Chinois n’achètent pas sur les sites de e-commerce ?

Le e-commerce connaît un boom phénoménal en Chine, avec 242 million de personnes qui ont acheté au moins un produit en ligne en 2012, et plus de 300 millions d’acheteurs en ligne attendus pour 2013. De plus les chiffres d’affaires des grandes plateformes atteignent des sommes colossales, avec par exemple Taobao, la plus grand site C2C en Chine, qui avait fait un chiffre d’affaires de 19 milliards de Yuan en seulement une journée lors de la fête des célibataires, le 11 novembre. En effet les plus grandes plateformes du pays sont très actives concernant le marketing, les promotions, et sont très adaptés aux attentes des Chinois.

Mais pourquoi certains autres sites de e-commerce ne marchent pas ? Voici quelques raisons qui peuvent expliquer certains échecs.

 taobao (2)

  1. Une mauvaise visibilité sur l’internet chinois

En effet un site internet en général doit mettre en place des moyens pour être visible sur un moteur de recherche. Cela peut passer par le SEO, ou référencement naturel, mais aussi le SEM ou Pay Per Click, la publicité sur les forums, les backlinks…

traffic chine

Il faut savoir également que, concernant l’internet chinois, celui-ci est très différent du web occidental. En effet Baidu est le moteur de recherche leader en Chine avec environ 70% de part de marché, et il ne fonctionne pas comme Google. Pour Baidu la quantité est presque plus importante que la qualité : il faut de nombreux backlinks (liens sur des sites extérieurs vers votre site) pour que votre site soit visible entre autre.

De plus, Baidu a ses propres sites tels que Baidu Zhidao, Baidu Baike, Baidu Tieba, et il redirige 27% de son trafic vers ces sites. Il faut donc être également présent sur ces sites pour apparaître dans les premières pages sur les recherches sur Baidu.

Il est donc nécessaire de faire du SEO ou SEM pour avoir de la visibilité, ainsi accroître son trafic, et avoir plus d’opportunités d’achats, en multipliant les visites des clients potentiels.  Voir cet article pour savoir comment faire du SEO sur Baidu.

Pour être visible sur le web chinois deux autres choses sont absolument essentielles : le site doit être rédigé en Chinois, et hébergé en Chine. En effet, toujours pour le référencement, Baidu « puni » les sites rédigés en d’autres langues et les sites hébergés dans d’autres pays, qui ne peuvent pas bien être contrôlés par le gouvernement Chinois. Ces punitions consistent à positionner votre site dans les dernières pages dans les recherches, empêchant les consommateurs de vous trouver.

 

2. Des prix trop élevés

Une des raisons du succès des sites de e-commerce en Chine est notamment le fait que les produits sont en général beaucoup moins chers que dans les magasins physiques. En effet les magasins physiques coûtent cher à être installés en Chine, cela étant du aux coûts de terrains et coûts de main d’œuvre. Le e-commerce permet donc aux marques de vendre moins cher et de faire plus de marge.

Une grosse erreur pour un site de e-commerce en Chine serait donc d’afficher les mêmes prix que dans les magasins physiques. Les Chinois n’achèteraient alors sûrement pas. Ils sont habitués à payer des prix très bas sur le net, et cela est valable dans tout le pays.(plus d’informations ici)

 ebusiness

3.Pas assez de promotions

Toujours concernant les prix sur un site de e-commerce, il est important d’avoir des promotions et des évènements spéciaux, des rabais pour les fêtes, etc… En effet il faut savoir que les Chinois sont habitués dans la vie de tous les jours à négocier les prix des produits qu’ils achètent, au marché par exemple. La négociation ne pouvant être faite en ligne, il faut que le consommateur Chinois ait quand même l’impression de faire une bonne affaire. Des prix identiques toute l’année ou un manque de promotions peuvent expliquer un manque d’achats sur un site de e-commerce en Chine.

discount en Chine

 

 

4. Un site non adapté

Un site de e-commerce en Chine ne peut pas être une simple traduction d’un site occidental déjà existant. Il existe en effet en Chine des standards à respecter, sous peine de ne pas intéresser les consommateurs qui partiront alors vers d’autres sites.

Ces standards concernent le design, les couleurs, les goûts chinois étant différents des goûts occidentaux, mais aussi l’organisation du site. Il faut que la page d’accueil par exemple contienne un maximum d’informations avec beaucoup de contenus, mais des contenus précis, écrits en petits caractères. Les autres pages présentant les produits doivent également contenir toutes les informations nécessaires, de façon précise, afin que l’internaute ne perde pas de temps à chercher l’information qu’il souhaite sur les produits. Il est vrai que les Chinois n’aiment particulièrement pas perdre du temps en recherche d’information.

     jumei

5. Des moyens de paiement trop compliqués

Sur le web chinois, les consommateurs ou internautes utilisent des plateformes de paiement chinoises, tout d’abord, telles qu’Alipay, qui appartient à Alibaba, et Tenpay, qui appartient à Tencent, et non Paypal comme en occident. Cela est une première chose à savoir concernant le paiement en ligne.

La seconde chose est que l’organisation du site concernant le processus de paiement doit être bien rôdée. Les Chinois n’aiment pas non plus perdre du temps pendant le processus d’achat, et c’est pour cela que ce processus doit être le plus rapide possible. En Chine en général, cela ne dépasse pas trois étapes.

Il faut donc des informations précises, un processus rapide, autrement dit une plateforme facile d’utilisation.

 AliPay_logo

6. L’absence de communauté

Il est important pour une marque ou un site de e-commerce d’avoir une communauté sur les réseaux sociaux. En effet Les Chinois se renseigne beaucoup sur internet, et aiment poser des questions sur les produits ou la marque. Il faut pouvoir communiquer avec les internautes, leur répondre. Mais il faut aussi pouvoir mettre au courant les clients lorsqu’il y a des promotions par exemple. Avoir une communauté permet aux clients de suivre les actualités de la marque et les promotions. La communauté permet également de contrôler sa propre e-réputation.

 

7. User Experience

Il faut que les consommateurs et clients puissent mettre des commentaires sur les produits ou la marque en ligne, de façon à ce que les internautes qui cherchent des informations aient des avis sur les produits. Il faut que des internautes aient acheté déjà les produits vendus sur le site, de façon à rassurer les futurs clients et les consommateurs potentiels. La présence d’ « user experience » permet de créer une bonne e-réputation du site.

 

8. Un manque de confiance dans le site

Un manque de confiance dans le site de e-commerce peut venir de plusieurs facteurs :

–          le site n’est peut-être pas assez attractif, avec un manque de photos et de descriptions, qui permettraient  aux clients d’être rassurés.

–          La structure du site est peut-être mal faite, avec par exemple un processus de paiement trop long.

–          Une mauvaise e-réputation du site, ou un manque de notoriété. Un site de e-commerce doit savoir faire parler de lui en termes positifs, grâce à des relations presse par exemple, ou l’utilisation de Key Opinion Leaders. Un site dont personne ne parle ne donnera pas confiance aux internautes.

 

Le e-commerce en Chine offre de multiples opportunités, aux entreprises étrangères également, puisque la croissance dans ce secteur devrait continuer.

En effet une autre raison à cela est que la Chine est un grand pays, et dans de nombreuses régions parfois difficiles d’accès, les consommateurs n’ont pas accès à tous les produits, les magasins physiques n’étant pas implantés dans chaque ville du pays. Internet est donc un moyen pour beaucoup de Chinois d’avoir plus de choix et un meilleur accès aux produits.

 

Une autre tendance du futur est la consommation des femmes dans les achats en ligne, celles-ci étant de plus en plus indépendante et ayant de plus en plus de pouvoir. Avoir un pouvoir et un pouvoir d’achat en croissance, celles-ci ne peuvent qu’augmenter la croissance du secteur du e-commerce.

Retrouvez l’actualité du e-commerce chinois ici

 

 

Pour profiter de cette croissance et des opportunités qu’elle engendre il est donc important de savoir comment construire habilement un site de e-commerce qui plaise aux Chinois.

Nous intervenons dans une activité de conseil lors d’un lancement d’une activité e-commerce et dans la partie acquisition de traffic, SEO, SEM et SMO. Plus d’information sur notre site.

 

Marketing Chine