Le problème des marques de vin français en chine

,

.marque vin
.

Le marché du vin en Chine est principalement dominé par les 3 grandes marques chinoises de vin, Greatwall, Changyu et Dynasty. Même si le vin français jouit d’une excellente image et d’une bonne notoriété en Chine, le consommateur chinois est un peu désorienté.
.
Cet article vous ait présenté par Yangyi, vendeur de vin à Suzhou et grand amateur de vin français. Il nous fait partager son expérience terrain dans cet article.
.
.

Beaucoup de clients locaux me demandent souvent :

« quelles sont les plus grandes marques de vins français que vous avez ? »

.
Je suis toujours embarrassé de répondre à ce genre de questions

,
chinois consommateurJe leur réponds qu’en France il y a énormément de grands châteaux et par conséquent, il existe une grande quantité de marques de vins mais aucune domine.
.
Le consommateur chinois ne connait pas bien les vins et ne sait pas reconnaitre un bon vin d’un mauvais avec l’étiquette. Ils aiment discuter avant d’acheter des vins importés de France. Ils ont besoin de se sentir rassuré.

,
,
Il n’existe pas de grandes marques de vins rouge en Chine, c’est dommage car les clients chinois attachent de l’importance à la marque.

,

La marque est un gage de réputation et de qualité. Il y a un gros problème de confiance sur le marché chinois pour le vin importé , le consommateur chinois se méfie des arnaques, du faux vin, du vin de table vendu au prix fort.

.

Par exemple, on trouve sur Taobao (ebay chinois) des marques de vin qui battent toute concurrence, attention ce sont des faux. Ce vin aux allures de bouteille française est du vin chinois mis en bouteille en Chine, et est incomparable avec la saveur du vin français.

,
Le consommateur chinois recherche dans une étiquette des points de repère, c’est noté en français donc il ne comprend pas.

,
,
chateau-lafite-Lafite est le vin que je distribue le plus connu par les consommateurs, ils le reconnaissent. Le prix est cependant  élevé pour la plupart de mes clients de 300rmb jusqu’à 600rmb  par bouteille, ils consideront une bouteille Lafite comme un cadeau .

,

Le prix est élevé certes, mais certain pensent qu’un vrai Lafite vaut au minimum 1000 rmb par bouteille . Si je le vends moins cher , beaucoup pensent que c’est une fausse bouteille. Les chinois aussi souffrent des contrefaçons et sont très méfient. Ils ne font confiance parfois qu’au prix.

,

,

Pourquoi les marques françaises sont si peu connues?

,

vin chinoisLa plupart des vignobles français sont de petits domaine et n’ont donc pas la possibilité de faire des actions marketing et plus de  supports publicitaires.
Le marché du vin est un marché de grande consommation et la publicité à la télévision serait utile pour informer le public sur les marques existantes.
,
Les grands distributeurs chinois et importateurs de vins pensent que la marque est une procédure longue et l’investissement demande beaucoup trop d’argent et temps.

Ils n’ont pas envie de promouvoir la marque du fabricant qui pourrait les laisser tomber si la marque devenait célèbre.
;
;


Tous ces facteurs limitent le développement des vins français pour la construction d’une marque réputée pour le marché chinois .
,
J’ai pu remarquer que certains vignobles s’associaient pour promouvoir leur terroir mais  afin ils ne peuvent pas construire une marque similaire à cause des intérêts de chacun, comme par exemple les vins du Languedoc.
Mais le consommateur ne s’y retrouve pas, chaque vin ayant un gout une qualité et un prix différent. Les chinois vont gouter un vin du Languedoc pensant que c’est une marque, être déçu par le vin d’entrée de gamme et donc associer vins du Languedoc à mauvaise qualité.
;
,
vin chineConclusion :

,
Le vin français souffre d’une trop grande diversité et l’absence de leaders qui auraient les moyens d’investir en publicité ou le support de marketing pour la construction de grande marque  pour percer le marché chinois.

,
Le consommateur chinois a besoin de point de repères, d’une marque, d’un gage de qualité.
Les grands acheteurs du marché, importateurs et distributeurs sont réticents à l’idée de faire de la publicité pour le vin français, pour ne pas avantager leurs concurrents. Et n’oubliez pas ,la marque n’appartient pas à l’importateur ou au distributeur .

,

Ces hommes d’affaires ne veulent pas investir beaucoup d’énergie (et d’argent) pour développer une marque célèbre pour un  producteur .

,

Un autre axe est l’éducation des chinois aux vins francais, ils apprécient le bon thé alors pourquoi pas le vin?

.

.

Yangyi, distributeur de vin à Suzhou

suzhouwine@gmail.com, Promo wines

.

.

Yangyi a aussi rédigé cet article consommateur chinois de vin rouge

.

.

Olivier

Marketing Chine