Les fabricants de produits de beauté en Corée du sud voient leur popularité grandir de jour en jour sur le marché chinois, à l’instar des marques occidentales.

La Corée du sud, un vrai concurrent

Alors que l’économie en Chine montrait quelques signes de fatigue, les touristes chinois ont repensé leur options de voyage et se sont tourné vers la Corée du sud. Cette nouvelle tendance pour le tourisme chinois en Corée a permis aux marques de produits de beauté sud-coréens d’être mieux connues de la clientèle chinoise. Ce qui a assuré une croissance régulière de la popularité des produits cosmétiques Coréens auprès des consommateurs chinois. Selon une étude menée par L2inc une agence d’analyse pour produits de luxe, l’intérêt des chinois pour les produits de beauté occidentaux est en légère baisse alors que le cosmétique sud-coréen enregistre de très bons résultats. Les chiffres montrent que près d’un quart des importations de cosmétique en Chine proviennent de Corée du sud. Le directeur des recherches de L2 a indiqué que la Corée du sud était une source d’innovation en termes de produits de beauté et qu’un nombre important de produits cosmétiques tels que le baume anti-imperfections et le fond de teint coréens étaient imités par les marques occidentales.

La cosmétique coréenne , grande championne de la beauté en Chine

coreedusud

L’industrie du cosmétique coréen va devenir un réel concurrent pour les marques occidentales. Les marques coréennes qu’elles soient présentes sur la toile ou non, sont d’ores et déjà en train de développer leur marché à l’étranger (Chine et plus récemment Etats-Unis). Les blogueurs et vlogeurs Chinois ont déjà commencé à parler de ces produits coréens, les présentant à une audience assez large composée de plusieurs millions d’internautes chinois, autrement dit des clients potentiels.

K-pop et les produits cosmétiques

La popularité croissante des magazines de mode, des blogueurs de produits cosmétiques, des stars de la musique k-pop sont en train d’asseoir l’expansion commerciale de l’industrie cosmétique coréenne en Chine. Des données montrent que la valeur des produits coréens importés en Chine a augmenté de 250%, dont 126% pour les produits de beauté. Les marques occidentales quant à elles ont été témoins d’une baisse relative. En 2014, les ventes de produits de soin de la peau ont baissé de 4,8% et celles du maquillage de 3,8%.

Il semble que les produits de beauté coréens maîtrisent relativement bien le marketing en ligne, ce qui leur permet d’être installé confortablement sur le marché chinois. On en vient à s’interroger si le fait que les deux cultures soient relativement proches, aide plus ou moins les marques coréennes à comprendre davantage les attentes des clients chinois.

La bataille sur l’internet chinois

Des études plus poussées par L2inc ont montré que la popularité des marques coréennes ne cessent de grandir sur les plateformes en ligne chinoises, en particulier sur Baidu et Weibo (moteur de recherche et blog). Cette récente croissance a eu lieu au sein des moteurs de recherches, des réseaux sociaux (ex : WeChat)  et des plateformes de e-commerce chinoises (Tmall/Taobao). f3d3572c11dfa9ec88ce7c1a6ad0f703908fc1dePlusieurs des marques de beauté coréennes les plus réputées telles que Innisfree et Laneíge se portent bien sur la toile chinoise. Laneíge avait un index sur Baidu de 11194, c’est-à-dire une augmentation des recherches de 89% sur l’espace d’une année. Cependant, les marques occidentales comme Kiehl’s, Estée Lauder, Séphora et Lancôme (groupe LVMH) sont toujours maîtresses des index Baidu.

Mais Laneíge règne sur Weibo, étant le sujet de discussion plus de 2100 fois par mois. D’un point de vue général, les marques cosmétiques sud-coréennes sont mentionnées 42 fois plus que l’index moyen.

Marques coréennes, expertes en digital

En outre leur expansion sur les plateformes de recherches, les marques coréennes ont déjà assuré leurs arrières sur Tmall (équivalent chinois d’Amazon.com). Trois d’entre elles sont placées parmi les 10 marques les plus recherchées sur Tmall, elles sont au côté des grandes marques occidentales telles que L’Oréal Paris, Chanel et Estée Lauder, mais également avec des marques chinoises et la Japonaise Shiseido. Innisfree est actuellement la reine, qui concentre le plus de recherches sur Baidu, Taobao et Youku (le YouTube chinois).

La Pop Coréenne

Innisfree a bien pris en compte les caractéristiques de l’internet chinois en utilisant des célébrités de la k-pop pour faire la promotion de ses produits, et à également créer une campagne marketing en utilisant WeChat. Un des post WeChat a eu plus de 10000 vues alors que la campagne avait enregistré plus de 17.7 Millions de pages générées et fut le sujet de plus de 36000 discussions sur Weibo.

ef37424aeab17418807431e2f1dedddf-e1468565122466

Kang Mo Yeon

Innisfree est vraiment consciente des dernières tendances sur le web chinois.

La Neige championne du Content & réseaux sociaux chinois !

la Neige China

Laneíge, quant à elle, s’est inscrite dans une démarche d’expansion commerciale sur WeChat et Youku, propulsant son index de popularité (nombre de vues)  au-dessus de la moyenne. Les efforts réalisés par Laneíge se sont avérés être payant puisque la vidéo Fashion in Seoul a été vu plus de 2 millions de fois sur Youku. En outre, le drama (série télévisée coréenne) voit sa cote de popularité s’accroître fortement de jour en jour en chine. Le drama Descendants of the Sun en mars 2015 mettant en scène le mannequin numéro un de Laneíge (Kang Mo Yeon, photo ci-dessus), a rassemblé plus de 440 millions de spectateurs chinois.

Cours de maquillage made in Laneige

En conclusion, les marques du cosmétique coréen savent vraiment comment plaire aux consommateurs chinois et se sont assuré une bonne place sur le marché chinois. Leurs efforts en termes de e-marketing ont déjà porté leurs fruits, et ces marques n’ont pas l’intention de s’arrêter là. Il semble de mise pour les concurrents occidentaux de revoir leur stratégie commerciale en ce qui concerne l’internet chinois, et suivre l’exemple des marques coréennes est une piste à suivre.