7 pistes pour comprendre les touristes chinois

7 pistes pour comprendre les touristes chinois

7 pistes pour comprendre les touristes chinois

.

L’essor du tourisme chinois à l’étranger suscite tout à coup l’intérêt de beaucoup d’acteurs dans le domaine du tourisme, hôtels, régions, marques de Luxe, sites touristiques… Ils comprennent que ce consommateur orientale est différent et mais représente un gain énorme, et est en train de devenir une cible privilégiée.

.

En 2011, 70 millions de Chinois ont voyagé à l’étranger, et une augmentation de 15% par rapport est prévue.

Soulignons que cela représentera bientôt 100 millions de dollars selon l’Organisation des Nations Unies mondiale du tourisme.

Le consommateur chinois en voyage est celui qui consomme le plus par voyage, un peu plus de 1500€ de dépenses détaxées d’après les douanes françaises.

Mais beaucoup de professionnels du tourisme se posent la question suivante? Comment capter l’attention de ces nouveaux clients?

Ils sont perdus et je les comprends. C’est une problématique difficile si l’on ne connait pas le marché, la culture et

Je vais vous donner des pistes pour comprendre ce marché.

.

1. Comprendre comment voyagent les chinois

Le marché du voyage en Chine est en plein essor, et devrait atteindre 100 millions de voyageurs à l’étranger en 2020. La grande majorité des touristes chinois voyagent en groupe, un peu plus de 70% du marché.  Ils passent par des agences locales, il existe plus de dizaine de milliers d’agences locales et une dizaine de grosses agences.

.


.

Les voyageurs chinois sélectionnent leur parcours souvent en fonction du prix et prévoient une grosse partie pour le shopping (surtout en France). Il existe peu de choix de parcours 2 à ma connaissance.

12 pays en 10jours: c’est une formule qui baisse car beaucoup de personnes se plaignent du rythme jugé « trop intense ».

Une semaine 3 pays dont la France Paris la Provence Italie (Rome) et un autre pays.

Ensuite les 30% restants voyagent en petit groupe, famille ou entres amis. Ils font souvent appel à des agences spécialisées pour planifier leur parcours.

.

2. Identifier les besoins du consommateur chinois

Il est extrêmement important pour les fournisseurs de voyage de  comprendre les attentes de ces consommateurs différents. Le service n’est pas le même en Chine et en Europe. ils demandent des choses bizarres, de l’eau chaude, les chinois préfèrent boire de l’eau  chaude, préfèrent les nouilles instantanées au sandwich, et demande des pantoufles dans les chambres d’hôtels.

Ils aiment découvrir la cuisine étrangère mais préfèrent manger chinois le matin et le soir.

Le chinois et particulièrement la Chinoise aime les photos. Les chinois partent en voyagent pour la grande majorité pour découvrir un autre environnement, des paysages, une autre architecture et aiment montrer leur photos de voyage à leur famille et cercles d’amis.

.


.

Les chinois aiment le shopping, et aime le tourisme dans les magasins Louis Vuitton.

.


.

Attention à ne pas trop généraliser. Les consommateurs chinois ne sont pas tous les mêmes, il y a les classes populaires, les classes aisées, les jeunes et puis les très riches. A cela, on peut ajouter (pour compliquer l’algorithme) les différences géographiques, la Chine a la taille d’un continent. Tous ont des exigences différentes.

.

3. Comment s’informe le consommateur de voyage en Chine?

Le consommateur chinois n’a généralement pas une grande expérience du voyage à l’étranger, il est méfiant et s’informe beaucoup avant de partir en voyage.

Évidement notre consommateur va commencer par demander à ses proches (famille et amis) mais le principal de ces recherches va se passer sur Internet. Il va bien sur comparer les prix les services et les destinations. Pour la majorité d’entre eux, ils ne feront qu’un voyage en Europe dans leur vie, donc pas question de se tromper !

.

Les médias sociaux sont très influents en Chine, je pense même encore plus influents qu’en Europe. On va rechercher des feeds backs de voyageurs sur les blogs, les forums,  et bien sur les réseaux sociaux avec Sina Weibo. Ils existent des groupes qui s’organisent et et donnent leur avis sur leurs voyages, et publient des photos.

 

.

 

.

4- L’influence des Stars et des leaders d’opinion.

En Chine, les célébrités ont une influence sans précédent. Leurs fans sont en nombre impressionnants et chacune de leurs actions sont suivies de très près par la population. Aller là où vont les VIP c’est le rêve d’une partie de la population.

Cannes, New York, Paris, Hong Kong ces destinations deviennent de plus en plus attractives grâce au phénomène montant du staring (ou du people)

La naissance des leaders d’opinion. Sina (blog et microblogging) a pu faire naitre des leaders d’opinion. Ce sont des personnes assez communes qui partagent leur passion sur Internet, publie du contenu très intéressant et qui deviennent très influents.

Yaochen la « reine » de Weibo a récemment été l’ambassadeur de la nouvelle Zélande.

Elle a passé plusieurs jours dans ce pays et a montré les différentes activités que l’on peut faire, a publié ses photos de voyagent et plusieurs vidéos ont été réalisées, destinées à sensibiliser et séduire le consommateur chinois.

Yao Chen en nouvelle Zélande !

.

.


.

 

.

5- L’importance d’Internet

Comment faire connaitre ses services, sa région à l’échelle de la Chine. Je n’ai qu’une suggestion ;) par Internet.

Mais Internet en réalité peut se subdiviser en plusieurs sous catégories: site web, forums, réseaux sociaux, publicité online?

Site Internet en chinois: avoir un site Internet dans la langue du pays est indispensable. Après avoir un site c’est bien avoir un site qui génère du trafic c’est mieux, et le top du top c’est qu’il soit adapté au gout les chinois.

Un site qui génère du trafic ; facile à dire mais pas à faire. Faire du référencement Baidu ou Google.com.hk n’est pas facile pour les entreprises françaises qui sont basées en France. Très peu de sociétés sont capables de proposer du référencement en Chinois, car la thématique du voyage sur Internet en Chine est Hyper concurrentiel.

Faire appel Google Adwords ou Baidu, autrement dit payer par visiteurs est une solution possible.

Un site adapté aux chinois: Ceci est évidemment très vague, mais la majorité des sites occidentaux traduits en chinois ne répondent pas aux « normes » des sites chinois. Sans tomber dans l’excès, il est impératif d’avoir une certaine fonctionnalité de votre site, adaptée à votre public.

Il (votre site) doit être hébergé en Chine, pour faciliter la navigation et aider au référencement sur Baidu.

.

6- La relation On line / Off Line.

Le offline et online convergent en Chine! Je m’explique, les opérations off line (dans la réalité) son relayées online. Généralement pour garder une cohérence il faut équilibrer les opérations. Internet est un outil intéressant pour montrer ce qui se passe en réalité.

Des feeds backs de voyagent, des vidéos & photos personnalisées sur le voyage c’est apprécié online.

C’est de même pour les agences, on les trouve online, mais les chinois préfèrent se rendre dans l’agence et s’assurer que la société existe réellement. (les arnaques sont nombreuses)

 

7-L’importance du multimédia

Je vais me répéter mais il parait que c’est comme cela que l’on fait passer les messages importants. Les chinois avant d’acheter un voyage ou de décider d’un hotel, aiment s’imaginer dans la situation et ont besoin de visuels.

Fournir des photos (des belles photos) et des vidéos de présentations va vous aider online et offline.

Online, les visiteurs pourront avoir une idée de vos services et offline, ils pourront être utilisés par vos partenaires pour présenter le produit aux clients.

.

Avez vous une piste de plus à ajouter?

.

Olivier VEROT
Marketing Chine

.

Mots-clés: article sur les attentes des touristes chinois, comment les chinois consomme les voyages, besoins et attentes de la clientèle chinoise
parMarketing Chine

Arrivé en Chine depuis 2007, je suis Passionné de Marketing et de la Chine. J'ai fondé mon agence de Marketing Digital en Chine, à Shanghai. La Chine représente un important marché, et Internet est un moyen très intéressant pour toucher les consommateurs ou les acheteurs chinois. Si vous souhaitez vous développer en Chine, vous pouvez me contacter par email, en précisant votre projet et vos ambitions.

10 Comments

  1. Maxime · 26 avril 2012

    Un très bon article. Pour compléter je voudrais aussi souligner l’importance des photos. Mes amis chinois sont venus en France cet hivers et accordaient une très grande importance aux photos.
    Nous aussi mais eux encore plus. Ils avaient loué un appareil photo de dernière génération avec un big zoom juste pour leur voyage de 5jours en France.

  2. qiluolan · 26 avril 2012

    Je dois dire que même si ils se sont améliorés sur les reportages ça reste quand même assez superficiel au niveau du contenu. Ca fait un peu Martine à la mer, à la montagne…etc…
    Enfin au moins maintenant la caméra ne tremble plus…LOL…et c’est un grand pas en avant!
    Il y a tellement de choses à dire sur la NZ, la présentatrice a une voix assez insupportable et ne cesse de minauder. Heureusement la beauté des image rehausse le niveau!
    Mais elle me donne quand même bien envie d’y faire un tour ;-)

  3. dunedupilat.com · 28 avril 2012

    Article très intéressant, surtout le point 5 :
    « Site Internet en chinois: avoir un site Internet dans la langue du pays est indispensable. »

    Tous ceux qui visent une clientèle étrangère devrait disposer d’un site web multilingue, un site juste en français (et éventuellement en anglais aussi) ne suffit pas. Mais pour le chinois, c’est encore plus important, j’imagine. Quel est selon vous le pourcentage des visiteurs chinois en France qui maîtrisent bien l’anglais ?

  4. Claude · 30 avril 2012

    @dunedupilat

    Sur les environ 900 000 chinois qui viennent en France, c’est sansdoute peu qui parle français ou anglais. Les chinois à haute contribution parlent par contre souvent anglais

    Faire juste une traduction de son site en chinois, çà ne marche pas.

    Il faut qu’il soit culturellement et visuellement adapté, techniquement adapté et hébergé en Chine.

    Faut aussi adapter ses produits et services.

    Bonne journée

    Claude

  5. Chris · 30 avril 2012

    Bonjour

    Pour le site c’est une base mais beaucoup en France ne s’en rendent pas compte. Une simple traduction de la page ne les aidera pas à avoir des visiteurs.
    Le tourisme c’est pas le secteur le plus éveillé en Web c’est le moins que l’on puisse dire.

    C’est bien ces actions de sensibilisation de la part de l’auteur mais bon la majeur partie des acteurs du tourismes ne sont même pas des PME, des microentreprises familiale et le budget et les enjeux ne sont pas adaptés pour une chasse aux touristes chinois.

    Christelle,
    5ans d’expérience dans le tourisme franco chinois

  6. Sahel · 16 mai 2012

    Belle nouveaute , les chinois partent visiter la France l’Europe. Savez vous si par hasard ils seraient intéressé par aller en Tunisie? il y a quelques chinois qui viennent mais le nombre restent peu élevé.

  7. Evelyne · 26 mai 2012

    La visite culturelle (Nos musées, monuments, centres historiques urbains, villes d’art et d’histoire, sites archéologiques, etc…) gagnerait à être adaptée aux différents groupes qui viennent de Chine. Les aides à la visite, dépliants ou guides, sites Internet ou blogs, ne sont pas adaptés à ces visiteurs. Quand on demande aux opérateurs du Tourisme pourquoi ils ne progressent pas, en s’appuyant sur ce que l’on connait au sujet des représentations et pratiques des différents visiteurs chinois, la réponse est toujours la même « Oh, on n’en est pas là! Les clientèles européennes sont tout de même les plus importantes, en volume! ». Quant aux opérateurs de la Culture, ils multiplient les stratégies et outils pour le seul public de proximité (Scolaires, habitants, résidents). »Tant que ça marche » résume la pensée dominante, en France, et explique le peu de prospective. Heureusement, quelques OVNI avancent. Votre blog est épatant, et je vais le diffuser aux OVNI! Merci!!!

  8. phil · 12 juillet 2012

    Il n’y a pas tellement besoin de le comprendre ce chinois, il faut juste arriver à capter son attention en Chine, l’inciter à sortir ses économies pour se payer un séjour en Europe…
    C’est là le plus dur et le dur travail des agences de voyages.

    Internet est envahi de pub en Chine, il faudrait trouver un autre moyen pour communiquer. Comme dans les centres commerciaux. L’autre jour j’ai vu une opération pour Haiwai qui eux aussi souhaitent attirer le chinois dans leur filet. Ils avaient organiser un stand vers Jingan temple, avec des photos de la musique des courrones de fleurs… du bien superficiel me diriez vous mais ça faisait la queue !

    Et je suis sur que ça doit etre relié sur weibo.
    ;)

  9. Les achats des touristes chinois à l'étranger ‹Marketing en Chine · 9 août 2012

    [...] touristes chinois visitent l’Europe souvent en coup de vent mais prennent le temps de faire les boutiques et [...]

  10. Touristes chinois.Marketing en Chine · 5 mars 2013

    [...] Les pistes pour attirer les touristes chinois [...]

Ajouter un commentaire