La campagne chinoise de lutte contre le gaspillage alimentaire balaie le pays.

Vous allez me dire « enfin », « c’est une bonne chose ».

Nous allons vous montrez les principales tendances et les principaux thèmes dans le cadre de la campagne nationale chinoise « Assiette propre ».

Si vous souhaitez en savoir davantage, lisez la suite de cet article.

  • D’où vient cette campagne en Chine ?
  • Le mode de commande N-1
  • Des portions plus petites à bord du Gaotie
  • Soyez un « héros de l’assiette vide »
  • Opération « Assiette propre »
  • Les stars du mukbang controversés en Chine

 

I. D’où vient cette campagne en Chine ?

Depuis l’appel du président Xi Jinping à lutter contre le gaspillage alimentaire au début de ce mois, de nouvelles réglementations, initiatives et tendances apparaissent dans tout le pays pour freiner le problème de la perte de nourriture.

Suite à la crise COVID-19 en Chine, à la guerre commerciale en cours avec les États-Unis et aux inondations massives, le président Xi a qualifié la question du gaspillage alimentaire de « choquante et affligeante », tout en soulignant que le pays doit « maintenir un sentiment de crise concernant la sécurité alimentaire ».

Selon les chiffres publiés par les médias d’État dans des fiches d’information en ligne, quelque 38 % de la nourriture des banquets chinois est gaspillée.

Rien qu’en 2015, on estime que 17 à 18 millions de tonnes de nourriture ont été gaspillées.

C’est la deuxième fois en dix ans que la Chine lance une campagne « Assiette propre » (光盘行动).

Une campagne précédente, en 2013, avait utilisé le slogan « Je suis fier de mon assiette propre ».

Le gaspillage annuel de céréales en Chine à l’époque était estimé à 50 millions de tonnes.

Sur les médias sociaux chinois, l’opération « Assiette propre » de 2020 reçoit beaucoup d’attention.

Ce sont là quelques-uns des sujets de tendance que nous avons vus sur Weibo en relation avec la campagne contre le gaspillage alimentaire.

II. Le mode de commande N-1

Une façon pour les restaurants de s’attaquer au problème du gaspillage alimentaire est de mettre en place le « mode de commande N-1 » (N-1点餐模式) qui signifie en gros qu’au lieu qu’un groupe de dix personnes commande onze plats (N+1), il leur est conseillé de n’en commander que neuf.

La célèbre entreprise de restauration de canard rôti de Beijing, Quanjude (全聚德), conseille désormais aux groupes de sept personnes, par exemple, de prendre leur repas fixe ou de ne pas commander plus de cinq ou six plats du menu pour éviter le gaspillage de nourriture.

Ils ont même nommé un « superviseur de la prévention des déchets » (制止浪费监督员) dans leurs restaurants pour superviser les commandes des clients.

L’idée du « N-1 » est maintenant mise en œuvre dans différentes villes de Chine.

Au début de ce mois, Sixth Tone a signalé que l’association de l’industrie de la restauration de Wuhan (武汉餐饮行业协会) prenait des mesures pour limiter le nombre de portions que les clients des restaurants peuvent commander.

Aujourd’hui, les mêmes mesures sont également prises dans d’autres villes, comme à Shijiazhuang (Hebei), Xianning (Hubei), Xinyang (Henan), Guangzhou (Guangdong), Quanzhou (Fujian), et d’autres endroits.

Un restaurant de Changsha s’est un peu trop emporté récemment, car il encourageait les clients à se peser et à commander leur nourriture en conséquence.

Le restaurant s’est excusé après avoir provoqué une certaine controverse sur les médias sociaux.

 

III. Des portions plus petites à bord du Gaotie

Dans le cadre de la campagne nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, certains trains à grande vitesse chinois ont également commencé à introduire des portions plus petites pour leurs services de restauration à bord.

Au lieu de repas de riz ou de nouilles en grosses portions, le train à grande vitesse de Nanchang propose désormais aux clients différentes petites portions dans des bols en porcelaine bleue et blanche.

L’initiative est devenue un sujet de discussion sur Weibo (#南昌高铁推出青花瓷小碗菜#), où certains l’ont applaudie tandis que d’autres se sont plaints que les repas étaient encore relativement chers tout en étant petits.

 

IV. Soyez un « héros de l’assiette vide »

Cent écoles primaires de Jinan, par exemple, apprennent à leurs élèves à lutter contre le gaspillage alimentaire avec un slogan du type « Ne laissez pas de nourriture derrière vous, soyez un héros de l’assiette propre » (*le slogan original « 不做 « 必剩客 »,争做 « 光盘侠 » contient également quelques blagues sur les mots).

Les écoles ont également mis en place diverses activités de sensibilisation au gaspillage alimentaire.

V. Opération « Assiette propre »

L’opération « Assiette propre » n’est pas seulement activement promue dans les restaurants chinois et dans les écoles ; les médias d’État chinois et les comptes officiels (du gouvernement) font également la promotion de la campagne par le biais des médias sociaux.

Le hashtag de Weibo « Operation Clean Plate » (#光盘行动#), lancé par la Ligue de la jeunesse communiste chinoise, a été vu plus de 610 millions de fois le 21 août, promouvant l’idée de « conserver la nourriture et de refuser de la gaspiller ».

Outre la Ligue de la jeunesse communiste, d’autres comptes-rendus officiels, dont « China Youth Daily » et « People’s Daily », font activement la promotion de la sensibilisation au gaspillage de nourriture et encouragent les gens à vider leurs assiettes.

China Youth Daily a même lancé la tendance en ligne de poster une photo de votre propre assiette vide sous le hashtag « Clean Plate Snapshots » (#光盘随手拍#)

Un autre hashtag, le Big Clean Plate Challenge (#光盘挑战大赛#), lancé par le People’s Daily, a été consulté 290 millions de fois le 21 août, avec des centaines de net-citoyens qui ont posté des photos de leurs assiettes avant et après le dîner.

En utilisant les hashtags « clean plate », de nombreux net-citoyens affichent des preuves qu’ils ne gaspillent pas la nourriture.

 

VI. Les stars du mukbang controversés en Chine

En 2018, nous avons parlé de la tendance des « stars du gros estomac » en Chine (大胃王) ou des « mangeurs de vloggers » (吃播女博主), un genre de vidéo en ligne dans lequel les hôtes consomment de très grandes quantités de nourriture (également connu sous le nom de phénomène « mukbang » en Corée du Sud).

Comme le fait d’essayer de manger 17 kg de viande par soi-même – ce que font en fait ces types de vloggers devant la caméra – ne correspond pas exactement à l’idée de la campagne chinoise contre le gaspillage alimentaire, ces vloggers mangeurs sont maintenant critiqués dans les médias chinois.

Les plateformes de médias sociaux comme Douyin (le Tiktok chinois) ont également pris des mesures contre les « stars du ventre ».

Le 12 août, le Centre de sécurité de Douyin a publié une vidéo affirmant que l’application ne permettra aucun comportement sur sa plateforme montrant le gaspillage de nourriture ou promouvant d’une autre manière des activités qui entraînent une perte de nourriture.

Pour l’instant, les personnes influentes en matière d’alimentation en Chine devront adapter le contenu de leurs vidéos.

Little Pigs Can Eat (逛吃小猪猪) est l’un de ces influenceurs qui a récemment montré de plus petites portions et plus d’assiettes vides dans ses vidéos.

 

En conclusion

La guerre contre le gaspillage est déclarée en Chine.

Fini les influenceurs mukbang et bienvenu aux influenceurs « Assiette propre ».

Une belle initiative venant tout droit de l’empire du milieu.

BESOIN D’UNE AGENCE EN CHINE?

GMA aka Gentlemen Marketing Agency 

 

  • Agence basée à Shanghai, avec une filiale en France
  • Expert du Marketing digital de la publicité online, et du e-commerce